Sciences

Les protoberbères

Dossier - Sahara néolithique
DossierClassé sous :préhistoire , Incontournables , sahara

-

L'Australopithèque savait beaucoup de choses, l'Homme a su qu'il savait, et cet homme moderne, en pleine phase de conquête, a eu, en plus de ses prédécesseurs, envie de faire savoir qu'il savait qu'il savait.

  
DossiersSahara néolithique
 

Vivre au désert, ce n'est pas seulement devenir semblable à un monde dur, hostile, impitoyable. C'est être sobre, apprendre la vie dans des endroits les plus beaux, et les plus intenses du monde (Le Clésio)

Peinture d'aspect "caricatural" d'un personnage de type europoïde avec un long nez.(Sefar)

Au cours de la période pastorale les sociétés du Sahara apparaissent très diversifiées sur le plan ethnique et culturel, puis peu à peu le peuplement semble être dominé par des groupes blancs. Toutes les caractéristiques de ce peuplement montrent que c'est dans ce creuset que se constitue la souche à partir de laquelle vont émerger les premières populations berbères du Sahara. Plus tard d'autres vagues paléoberbères de migration suivront s'ajoutant à cette souche préhistorique pour constituer l'assise du monde Touareg. (Malika Hachid).

Ces groupes se sont répandus partout dans le Tassili N'Ajjer, notamment la région d'Eherir où ils ont laissé de magnifiques peintures, et dans la Tadrat où ils se sont ils se sont exprimés par la gravureLes protoberbères témoignent d'un art précieux avec un goût très prononcé pour le mélange des couleurs et surtout une technique nouvelle, celle du dessin au trait. Les visages et les profils sont d'une remarquable précision. Dans un naturalisme consommé tout le bestiaire de la savane est figuré : girafes, autruches, félins, gazelles et antilopes.

Girafe couchée - In Djaren (Tadrat). Un chef d'oeuvre compte tenu des moyens rudimentaires de l'époque.
Bovidés à cornes en lyre ou pendantes. La robe d'une bête est rendu par des pointillé, une autre est couchée, une patte repliée contre le ventre.Tisseteka (Tadrart).

La faune domestique fait aussi partie des peintures protoberbères qui sont aussi des pasteurs et affectionnent la représentation de leur bétail, troupeaux de boeufs et de moutons.


Le campement. A proximité du troupeau de moutons des gens vont et viennent. On remarque parfois un échange de plumes entre deux personnages. Ce type d'échange est assez fréquent et pourrait signifier un geste d'hospitalité ou de courtoisie.
La vie sociale semble très développées comme le témoigne ces scènes où les gens paraissent heureux de vivre, vaquant à leurs occupations, prenant le temps de bavarder et d'échanger des plumes.

Les protoberbères, tout en conservant l'arc, ont opté pour une nouvelle arme: le bâton de jet, une sorte de boomrang. Cet objet semble aussi être un insigne d'autorité et de noblesse.

Le rituel du guerrier et du mouton. Cette scène avec un homme au corps penché associé à un mouton et une arme se retrouve souvent. Il pourrait s'agir d'un jeu ou d'un rituel guerrier

Les protoberbères bovidiens sont les héritiers de la grande civilisation néolithique du Sahara, une des plus ancienne du monde. Quand les aristocrates protoberbères habillés de leurs beaux atours occupaient le Sahara, le nord de l'Europe découvrait à peine la poterie et l'Egypte n'est pas encore le territoire unifié ni le pôle qu'elle deviendra plus tard.

Quelques uns de ces bovidiens blancs se reconnaissent immédiatement à leur coiffure, comme ici sur cette peinture de jabbaren, les cheveux ramassés vers l'avant et noués en chignon sur le front

C'est avec les protoberbères que va surgir l'appareil social et idéologique qui générera la civilisation paléoberbère telle que les images rupestres et les monuments funéraires la restituent.

Ces premiers berbères vont porter le Néolithique à son apogée. Ils auront bénéficié des derniers millénaires humides qui verdissent le Sahara. Bien qu'appartenant aux derniers temps de la préhistoire et que son environnement de grands fauves évoque encore un paysage africain, l'aspect civilisationnel que reflète son art se rapproche davantage du monde méditerranéen.