Sciences

Une étude in situ

Dossier - Une nouvelle mission pour la sonde Rosetta
DossierClassé sous :Astronautique , rosetta , sonde

-

En raison d'un report de la mission, il a fallu renoncer à la comète initialement visée, Wirtanen, et en choisir une nouvelle : 67P/Churyumov-Gerasimenko. Rosetta l'atteindra en 2014, après un voyage de plus de 10 ans.

  
DossiersUne nouvelle mission pour la sonde Rosetta
 

L'objectif de Rosetta est d'étudier la comète Churyumov-Gerasimenko sous toutes ses coutures. Parmi les instruments à bord de l'orbiteur de Rosetta figurent plusieurs caméras et spectromètres travaillant dans différentes longueurs d'ondes (infrarouge, ultraviolet, visible et hyperfréquences). Divers autres instruments réaliseront des analyses in situ. Ensemble, ils fourniront notamment des images à très haute résolution et des informations sur la forme, la densité, la température et la composition chimique de la comète. Les instruments de Rosetta analyseront les gaz et les grains de poussières présents dans la chevelure qui se forme lorsque la comète entre en activité ainsi que les interactions avec le vent solaire.

Les dix instruments installés à bord de l'atterrisseur procèderont à une analyse in situ de la composition et de la structure des matériaux de la surface et de la subsurface du noyau. Un système de forage prélèvera des échantillons jusqu'à 30 centimètres de profondeur et les acheminera vers les analyseurs de composition chimique. D'autres instruments mesureront les caractéristiques suivantes : consistance à faible profondeur, densité, texture, porosité, stade d'évolution des glaces et propriétés thermiques. L'étude au microscope de grains individuels nous renseignera sur leur texture.