L'orbiteur et l'atterrisseur de la mission lunaire indienne Chandrayaan-2Chandrayaan-2 ont réussi leur séparationséparation ce lundi 2 septembre, a annoncé l'agence spatiale indienne ISRO, à quatre jours de la tentative d'atterrissage sur la LuneLune du géant d'Asie du Sud. L'expédition inhabitée partie le 22 juillet a notamment pour but de poser dans la nuit du 6 au 7 septembre un atterrisseur et un roverrover près du pôle sud de la Lune. Si la mission était couronnée de succès, l'Inde deviendrait la quatrième nation à réussir à poser un appareil sur le sol sélénite, après l'Union soviétique, les États-Unis et la Chine. Une sonde israélienne a raté son alunissage en avril et s'est écrasée.

« L'atterrisseur Vikram s'est séparé avec succès de l'orbiteur Chandrayaan-2 aujourd'hui (2 septembre 2019) à 13 h 15 », heure indienne, soit 7 h 45 GMT, a annoncé l'ISRO sur Twitter, alors que la mission gravite actuellement autour de la Lune. © ISRO, Twitter

Le lanceurlanceur n'étant pas assez puissant pour atteindre directement la Lune, la mission s'est propulsée en utilisant la force de gravitégravité. Chandrayaan-2, ou « Chariot lunaire » en hindi,  a tourné autour de la TerreTerre pendant plusieurs semaines en élevant progressivement son orbiteorbite, de façon à atteindre l'orbite lunaire. Le rover nommé Pragyaan (« sagesse ») doit accomplir sa tâche pendant un jour lunaire, l'équivalent de quatorze jours terrestres. Il étudiera les rochers et le sol de la surface lunaire.