Sciences

Reginald Aubrey : l'anniversaire oublié de la première émission de radio publique

ActualitéClassé sous :recherche , Reginald Aubrey , Fessenden

Avec un bel ensemble, tous les médias l'ont oublié alors qu'ils lui doivent pourtant beaucoup de choses. Cette nuit de Noël marque aussi un anniversaire, et non des moindres puisqu'il y a exactement cent ans, l'inventeur canadien Reginald Aubrey Fessenden lançait sur les ondes la toute première émission de radio vocale et musicale à destination du public.

Reginald Aubrey Fessenden (source inconnue)

L'homme n'est pourtant pas un inconnu. Né le 6 octobre 1866 à East Bolton, (Québec), chercheur insatiable, il se classe en deuxième position en nombre de brevets déposés en son propre nom à l'USPTO (United States Patent and Trademark Office, littéralement le Bureau américain des brevets et des marques de commerce) après Thomas Edison, pour lequel il a d'ailleurs travaillé avant d'être licencié en 1890 pour des raisons économiques.

A la fin du 19e siècle, Fessenden recherche activement le moyen de relier plusieurs stations par la voix, sans recours à un réseau filaire car il vise avant tout l'assistance maritime. Pour cela, il se base sur les découvertes en matière de propagation hertzienne de Marconi, qui se désintéresse cependant de la transmission vocale pour laquelle peu de solutions étaient envisageables à ce moment.

Son trait de génie aura été l'idée de produire non une simple oscillation de durée déterminée (les brèves et les longues du code morse), mais de modifier l'amplitude d'un tel signal émis de façon continue. Il inventait ainsi la transmission radio par onde porteuse à modulation d'amplitude, encore largement utilisée de nos jours.

Son premier essai est réalisé le 23 décembre 1900 depuis une installation de Cobb Island, une île située sur le fleuve Potomac, à environ 80 km en aval de Washington, équipée d'un émetteur relié à une tour de 16 mètres. Modulant un signal issu d'un oscillateur à 50 kHz au moyen d'un micro, il transmet un message à destination de son collaborateur: "Un, deux, trois, quatre, neige-t-il où vous êtes M. Thiessen ? S'il en est ainsi, rappelez-moi par téléphone." Le téléphone sonna immédiatement, pour la première fois dans l'Histoire, la voix humaine avait parcouru l'éther sous une forme radioélectrique. Et cela, un an avant la première émission radio transatlantique (en morse) de Marconi, dont on parlera cependant beaucoup plus.

Après avoir réalisé la première émission de radio bidirectionnelle transatlantique en morse entre Brant Rock (Massachusetts) et Machrihanish (Écosse) en janvier 1906, c'est-à-dire le premier dialogue jamais réalisé à cette distance, il expérimente à nouveau la transmission vocale. Et enfin, la nuit du 24 au 25 décembre 1906, il réalise depuis ses installations de Brant Rock et d'une antenne dont la hauteur a été portée à 128 mètres la première émission de radio au monde à destination du public. Elle comprendra un bref discours de Fessenden lui-même, qui fut ainsi le premier présentateur de la planète (combien de nos modernes "speakers" le savent-ils ?), un enregistrement musical du "Largo" de Haendel, une interprétation de la chanson "O Holy Night" (Ô douce nuit) accompagnée par un violon, et un bref extrait de l'Evangile selon Saint Luc.

L'équipe de la première émission publique en 1906 (source inconnue)

Mais les récepteurs radiophoniques non expérimentaux étaient encore excessivement rares à cette époque, et il fallut attendre jusqu'au 29 décembre pour avoir confirmation que cette émission avait bien été reçue, non au sol, mais par des opérateurs radio sur des navires croisant dans l'océan Atlantique.

Archimède aurait dit: "Donnez-moi un levier, je ferai basculer le Monde". Reginald Fessenden, lui, s'est servi d'une antenne.

L'antenne de 128 mètres de la première émission à Brant Rock (carte postale d'époque)
Cela vous intéressera aussi