L'institut des sciences moléculaires et l'université d'Osaka ont développé conjointement un assemblage de molécules organiques pouvant être utilisé en tant que nano-composant.
Cela vous intéressera aussi

Les chercheurs ont découvert que le courant ne peut circuler que dans une seule direction dans un système composé d'un nanotube de carbonenanotube de carbone monoparoi (CNTCNT) associé à une grappe de moléculesmolécules de porphyrineporphyrine. Quand on mélange des CNT à de la porphyrine liquideliquide, cette dernière s'organise en effet en grappes composées d'une dizaine de molécules qui recouvrent entièrement la surface des CNT. Chaque couple CNT/grappe joue le rôle de redresseur de courant.

Le procédé de formation des nouveaux redresseurs reposant sur l'auto-organisation des molécules entre elles, il est moins coûteux que le procédé de lithographielithographie sur siliciumsilicium utilisé pour fabriquer les redresseurs de courant classiques (diodes). Le nouveau composant est également dix fois moins volumineux que les diodes. Les fabricants d'électronique et les chercheurs espèrent le commercialiser dans 5 à 10 ans. A terme, il est susceptible de remplacer les diodes ainsi que les transistors traditionnels.

Par OlivierOlivier Lazzari.

Avec le nouveau nano-composant redresseur de courant, les diodes disparaîtront. Crédits : http://www.misionrg.com

Avec le nouveau nano-composant redresseur de courant, les diodes disparaîtront. Crédits : http://www.misionrg.com