Planète

Des nanotubes de carbone pour faire pousser vos plantes ?

ActualitéClassé sous :développement durable , chimie , nanotube de carbone

-

Quand on parle de nanotubes, on pense souvent haute technologie, aéronautique et panneaux solaires. Rarement agriculture. Pourtant, des chercheurs de l'Université de l'Arkansas viennent de démontrer que les nanotubes de carbone sont des fertilisants très efficaces.

Structure et diamètre de différents types de nanotube de carbone. © Mstroeck CC by-sa

La biologiste Mariya Khodakovskaya et le nanotechnologiste Alexandru Biris ont incorporé des nanotubes de carbone dans le substrat de germination de plants de tomates. La germination et la croissance de ces plants furent plus rapides que celles des plants témoins.

Si cette observation avait déjà été faite, jusque-là, aucune explication n'avait été apportée. Cette fois, les chercheurs ont remarqué que les nanotubes avaient pénétré dans les graines, ce qui devrait accélérer leur absorption d'eau. « Nous pensons que les nanomatériaux ont définitivement un potentiel pour fertiliser un certain nombre d'espèces végétales, en particulier les plantes sans usage alimentaire. »

A droite, l'échantillon avec nanotubes de carbone, à gauche, l'échantillon témoin. On observe bien la croissance supérieure des plants exposés aux nanotubes. © ACS NANO

De la haute technologie dans nos jardinières ?

D'autres chercheurs sont plus sceptiques sur cette explication et cette utilisation. Alejandro Pérez de Luque de l'Institut pour l’Agriculture Durable de Cordoba (Espagne) estime que la germination est trop complexe pour affirmer que seule l'imbibition des graines suffit. Il faudrait observer minutieusement les plants à maturité pour se prononcer sur l'intérêt de cette croissance accélérée.

Ken Donaldson, de l'Université d'Edinbourg, prévient que, même si le prix des nanomatériaux permettait une telle fertilisation, il resterait un problème de santé publique. Donaldson a en effet découvert que des nanotubes de carbone ont déclenché des effets toxiques chez des souris.

Les nanotubes de carbones accélèrent donc bien la germination et la croissance des plantes. Mais ils ne constitueront pas pour autant de bons fertilisants car leurs conséquences à moyen et long termes sont encore inconnues, tant en agriculture que pour la santé publique. Des expérimentations sur d'autres espèces végétales et à plus grandes échelles temporelles seront nécessaires pour mieux comprendre les effets étonnants de ces nanotubes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi