Sciences

Une méthode pour réduire le volume des déchets nucléaires

ActualitéClassé sous :physique , Déchet , nucléaire

Les chimistes de l'Institut de Géochimie et de Chimie Analytique Vernadskiy, Académie des Sciences de Russie, auraient développé une méthode permettant de diminuer le volume des déchets nucléaires à stocker.

Une méthode pour réduire le volume des déchets nucléaires

Le traitement des déchets nucléaires se fait en plusieurs étapes. Dans un premier temps les différents éléments issus de la réaction nucléaire sont séparés et isolés. L'uranium et le plutonium retirés, une solution de déchets est obtenue, contenant l'ensemble des éléments radioactifs restant. Cette solution, pour être stockée, peut être vitrifiée afin d'obtenir des blocs monolithique comme en France ou emprisonnée dans du béton comme en Russie.

En France, le procédé actuel de vitrification se déroule en 2 étapes : une évaporation-calcination des solutions de produits de fission suivie de la vitrification du calcinât formé.

Dans la méthode développée par les chimistes russes pour diminuer le volume des déchets issus du procédé de vitrification, la solution contenant les éléments radioactifs est passée au travers de tubes dans lequel les différents éléments radioactifs se combineraient pour former des composes solides, avant vitrification. Les tubes comporteraient de petites billes composées d'aluminium et de phosphore ainsi que des capillaires. Cette étape supplémentaire en amont permettrait d'augmenter considérablement la concentration des déchets radioactifs dans les blocs de stockage, et donc de diminuer leur volume.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi