Boeing a développé un pilotage automatique capable de faire voler 5 jets en formation. © Boeing
Sciences

Boeing teste un escadron de 5 mini-jets autonomes et travaillant en équipe

ActualitéClassé sous :avion , boeing , Pilotage automatique

Boeing a annoncé avoir testé avec succès un nouveau système de pilotage automatique en Australie. Le constructeur est parvenu à faire décoller, voler en formation et atterrir un escadron de 5 mini-jets sans intervention humaine.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Kézako : comment faire voler un avion ?  Dans le monde, il décolle environ un avion par seconde. Un siècle après ses débuts, l'aviation est devenu un moyen de transport parmi les plus sûrs. Comme un oiseau, un avion vole parce qu'il a des ailes, lesquelles génèrent une force appelée portance. L’université de Lille 1, avec le programme Kézako, nous explique ce principe dans cette courte vidéo didactique. 

Boeing vient de mettre à l'épreuve une intelligence artificielle capable de piloter un escadron d'avions. Dans une opération menée à Cloncurry en Australie, la firme a testé sa technologie de vol autonome avec cinq mini-jets mesurant 3,4 mètres. Les avions devaient décoller, voler en différentes formations, et atterrir de manière complètement autonome.

Chaque appareil intègre un pilote automatique basé sur l'intelligence artificielle (IA), composé d'un dispositif de commande ainsi que d'un système de partage de données. Le but de la manœuvre était de les faire voler entièrement sans pilote et de tester la capacité des jets à communiquer entre eux pour collaborer sur une mission.

Boeing fait voler un escadron de cinq mini-jets sans pilote. © Boeing

Un système de pilotage automatique compatible avec des avions plus grands

Les tests ont eu lieu sur une période de dix jours, avec des vitesses allant jusqu'à 270 kilomètres par heure. Les chercheurs ont commencé avec deux appareils, puis ont ajouté un jet supplémentaire à chaque décollage, jusqu'à ce que les cinq soient en opération simultanément. L'intelligence artificielle intégrée dans chaque appareil devait apprendre à mener à bien la mission, et les premiers jets ont aidé à former ceux qui ont été ajoutés par la suite.

Boeing développe ce pilotage automatique dans l'optique de missions de reconnaissance ou de frappes ciblées dans des zones avec un système de défense aérienne. Cette intelligence artificielle pourra être intégrée dans des drones quadrirotors et des jets plus grands, et fera partie des futures plateformes autonomes de Boeing.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !