Sciences

En bref : va-t-on nettoyer l’espace avec une corde magnétique ?

ActualitéClassé sous :Astronomie , débris spatial , orbite terrestre basse

L'Agence spatiale japonaise semble avoir de drôles d'ambitions. Elle envisage de nettoyer les débris en orbite autour de la Terre avec... une corde. Magnétique, elle captera les objets et les amènera à la destruction. Les tests commenceront fin février.

La Terre est entourée de plus de 20.000 débris spatiaux, flottants entre 800 et 1.400 km d’altitude. © Esa

Tout autour de la Terre flottent de nombreux débris en orbite. La course à l'espace a engendré quelque 20.000 déchets qui entourent aujourd'hui notre belle planète en orbite basse, à moins de 2.000 km d'altitude. Pour tenter de faire un peu de ménage, l'Agence d'exploration aérospatiale japonaise (Jaxa) ambitionne d'envoyer une mission le 28 février pour tester une technique de nettoyage originale et tout à fait expérimentale, à l'aide d'une longe électrodynamique. En d'autres termes, une corde tressée de filins en acier et en aluminium.

Il ne s'agit pas de l'utiliser comme un lasso. Cette corde est normalement conçue pour être attachée à l'un des débris. Soumise au champ magnétique terrestre, elle devrait se charger en électricité, ce qui a pour conséquence d'augmenter l'attraction électromagnétique entre la Terre et le débris capturé. Progressivement, l'orbite de ce déchet se rapprochera de la Planète bleue, avant que son entrée dans l'atmosphère ne le désintègre. À terme, l'idée serait de faire en sorte que la longe se sépare du déchet avant sa destruction et qu'elle puisse remonter pour capter un nouveau débris à piéger. On ne sait pas bien comment pour le moment, les explications sur la question étant encore très succinctes.

Pour cette première mission, il s'agit seulement de déployer une corde de 300 m de long pour vérifier qu'elle se comporte comme prévu. Pour l'heure, le test sur un corps flottant n'est pas encore programmé et fera l'objet de missions ultérieures si les premières phases se révèlent concluantes.

Cela vous intéressera aussi