Sciences

Solar Impulse, l'avion solaire a décollé !

ActualitéClassé sous :Astronautique , Solar Impulse , HB-SIA

L'immense avion solaire de l'équipe Solar Impulse a volé pour la première fois aujourd'hui. Un minuscule saut de puce de 350 mètres, réalisé sans l'aide du soleil, mais un test capital pour ce projet fou, qui prévoit un tour du monde, en train de prendre corps sous nos yeux.

Un saut de puce pour un avion entièrement réinventé et qui, l'an prochain, volera à la seule force du soleil, pour, un jour, faire le tour du monde. © Solar Impulse

Ce jeudi 3 décembre, à Dübendorf, près de Zürich, l'immense et frêle HB-SIA s'est élancé sur la longue piste de cet aérodrome militaire. Il aura fallu une journée de préparatifs et l'assurance d'une bonne météo sans vent pour tester l'appareil jusqu'à sa vitesse de décollage... de 45 kilomètres à l'heure.

La semaine dernière, l'avion, avec le pilote d'essai Markus Scherdel aux commandes, avait réalisé son premier roulage par ses propres moyens, tiré par les quatre hélices entraînées par les moteurs électriques.

Aujourd'hui, Markus Scherdel pouvait tenter un décollage si l'avion se comportait correctement à vitesse plus élevée. Il l'a fait. L'immense engin de 63,40 mètres d'envergure pour seulement 1,6 tonne a décollé. A l'image du premier envol de Wilbur Wright dans le Flyer, en 1903, le HB-SIA n'a pas dépassé un mètre d'altitude mais a parcouru 350 mètres avant de toucher de nouveau la piste, sans encombre.

Le HB-SIA sur la piste de l'aérodrome de Dübendorf, le 3 décembre 2009, prêt à s'élancer. © Solar Impulse

Ce saut de puce, effectué sans témoins extérieurs autres que les membres que l'équipe de Solar Impulse, était une étape indispensable dans la patiente mise au point d'un appareil sans équivalent, où tout est nouveau.

« C'était un moment incroyable et inoubliable ! » a commenté Bertrand Piccard, initiateur du projet, comme le rapporte le communiqué de presse qui vient d'être publié. « C'est le point culminant de six années de travail intense d'une équipe de professionnels très expérimentés » a ajouté André Borschberg, co-fondateur et directeur général de Solar Impulse.

Pour cet essai, l'énergie provenait de batteries et non des cellules solaires. Les prochaines étapes se dérouleront à Payerne (canton de Vaud). L'avion va donc être démonté pour rejoindre son nouvel aérodrome d'attache. Là auront lieu, au début de l'année prochaine, les essais en vol avec cellules solaires.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi