Si les Italiens ont été capables de mettre au point une machine à expresso pour la Station spatiale, ils n'ont pas résolu le problème de la tasse à café. C'est donc dans une classique poche en plastique que les astronautes dégusteront leur breuvage de fin de repas. © Lavazza, Argotec

Sciences

Les premiers cafés expresso... à bord de la Station spatiale

ActualitéClassé sous :Astronautique , station spatiale internationale , Lavazza

Si les Français sont réputés pour leur gastronomie, les Italiens le sont pour leurs glaces, leurs pâtes et leur café. Et à bord de la Station spatiale, l'un des petits conforts qui manquent aux astronautes est un bon expresso en fin de repas. D'ici quelques mois, une machine spécifiquement conçue pour fonctionner en apesanteur sera installée à bord de la Station.

Lorsqu'en novembre 2014 l'astronaute de l'Agence spatiale européenne, l'Italienne Samantha Cristoforetti s'envolera à destination de la Station spatiale pour une mission de six mois, elle apportera avec elle de quoi faire un authentique expresso italien en orbite. Dans ses bagages, en effet, sera glissée la première machine à capsule capable de fonctionner dans un environnement sans gravité.

Lavazza et Argotec, société aéronautique italienne, ce sont associés à l'Agence spatiale italienne pour mettre au point cette machine à café baptisée ISSpresso. Et ce n'est pas un simple gadget destiné à agrémenter le menu des astronautes, bien que l'alimentation soit un soutien psychologique important. Un bon petit café en fin de repas est ce qui manque le plus dans la Station pour la plupart des astronautes interrogés au retour de leur mission !

Le prototype de la machine à café en cours de validation technique et de sécurité dans les laboratoires d’Argotec. © Lavazza, Argotec

Une machine à café adaptée à l'apesanteur

L'aspect scientifique et technique est très présent. En effet, la mise au point de cette machine s'appuie sur les connaissances des principes de mécanique des fluides et de leur comportement en situation de microgravité. Les solutions adoptées ont nécessité de déposer de nombreux brevets internationaux, dont certains seront utiles pour les futures missions spatiales et d'autres, immédiatement, sur Terre. Par exemple, le tube en plastique qui permet d'acheminer l'eau dans une machine expresso normale a été remplacé par un tube en acier spécial conçu pour résister à une pression de plus de 400 hectopascals.

Comme tout ce qui monte à bord de la Station spatiale internationale, chaque équipement ou expérience doit respecter un cahier des charges très stricte qui garantit la sécurité des astronautes, une compatibilité électromagnétique avec le reste des équipements de l'ISS et une impossibilité à s'enflammer.

L'ISSpresso développée pour la Station spatiale internationale. © Lavazza, Argotec

L'ISSpresso ne déroge pas à ces règles. Résultat, une machine d'environ 20 kg bien différente de celles que nous utilisons sur Terre car elle fonctionne dans un environnement sans gravité. Son poids élevé s'explique notamment par la présence, pour des raisons de sécurité, de pièces de rechange pour tous les composants cruciaux.

Enfin, si les partenaires de la Station spatiale ont accepté l'installation de cette machine à expresso, parions qu'ils seront beaucoup moins enclins à faire de même pour de bons cigares ou un verre de digestif...

Cela vous intéressera aussi