Sciences

En vidéo : AeroQuad, le vélo des airs

ActualitéClassé sous :aéronautique , AeroQuad , Ulm

Voulez-vous faire une balade dans les airs ? Vous déplacer sans tenir compte des obstacles ? Voici l'AeroQuad, un engin volant individuel aussi facile à piloter qu'un vélo jusqu'à une trentaine de mètres de hauteur.

Prototype présenté au Salon du Bourget en 2007

Si le principe n'est pas nouveau (le premier prototype a volé en août 2003), l'AeroQuad produit par la firme espagnole Aeris Naviter interpelle. A l'instar du Segway, ce véhicule aérien se pilote instinctivement, un ordinateur de bord analysant le comportement de son unique passager et les traduisant en instructions de vol. Du coup, plus besoin de prendre des leçons de pilotage, l'engin exécute sans discuter les ordres de son propriétaire, qui agit simplement par déplacement du centre de gravité, tout comme pour diriger un ULM. Les mouvements de lacet sont, eux, commandés par un petit boîtier.

Sa configuration est des plus simples. Une plate-forme supportant une paire de patins d'atterrissage (mais il existe une version amphibie), et surtout deux hélices contrarotatives qui éliminent tout phénomène indésirable de couple. Celles-ci sont animées par un petit moteur à essence sur lequel on n'a pas encore beaucoup de détails, mais qui procurera, dans le modèle définitif, jusqu'à 5 heures d'autonomie.


L'appareil dans sa version amphibie, avec flotteurs. Crédit Aeris Naviter.

Le plus remarquable reste cependant le poids de l'appareil, qui ne dépasse pas 100 kg pour une charge utile pouvant atteindre 200 kg. L'ensemble se replie aisément, et peut se ranger dans une petite remorque à deux essieux.

Si l'AeroQuad peut meubler vos loisirs, ses utilisations ne manquent pas. Inspection de structures (lignes à haute tension, bâtiments, ponts), surveillance (gardes-côtes, surfaces agricoles), entretiens divers dans lequel l'appareil pourrait avantageusement remplacer une nacelle sont à sa portée, sans compter toutes les applications militaires. Bref, son domaine d'applications parait illimité.


Video promotionnelle d'Aeris Naviter montrant le principe et le système de rangement de l'AeroQuad. Crédit Aeris Naviter.

Aeris Naviter espère bien obtenir le certificat de navigabilité de la première version de l'appareil à temps pour lancer la commercialisation en France et en Espagne dès la fin de cette année, puis l'approbation américaine FAR 103 en 2008. Le directeur de la firme, Ugaitz Iturbe, a déclaré que de nombreux pays avaient déjà manifesté un intérêt considérable pour l'achat de cet engin en grandes quantités, de l'Estonie à l'Afrique.

Cela vous intéressera aussi