La définition de l’addiction, également appelée conduite addictive, est la suivante : l'impossibilité répétée de contrôler la consommation d’un produit ou l’exercice d’un comportement. Les addictions de consommation les plus fréquentes chez l’Homme sont liées au tabac, à l’alcool et aux drogues. Les addictions comportementales concernent généralement, quant à elles, les jeux vidéo, les réseaux sociaux et plus largement l’utilisation du smartphone.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] À quelle vitesse élimine-t-on l'alcool ? Depuis le tube digestif, l'alcool passe très vite dans le sang, d'où il atteint rapidement le cerveau, avec les effets que l'on sait. Le corps, ensuite, va métaboliser l'éthanol pour s'en nourrir. Mais ce phénomène-là est bien plus lent...

Qu’en est-il des causes de l’addiction ? Les addictions comportementales et les addictions de consommation s’expliquent toutes deux par les stimulus qu’elles provoquent sur le cerveau. Une addiction, peu importe son type, est liée à l’augmentation de la dopamine dans le cerveau et à l’entretien du système de récompense. Retrouvez, ci-dessous, quelques pistes et solutions qui permettent de limiter les comportements addictifs en consommant différemment.

Addiction à l’alcool, quel traitement naturel pour s’en débarrasser ?

En 2019, et selon l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), 14,6 % des hommes et 5,6 % des femmes consommaient de l’alcool tous les jours ou presque. Au cours de la période 2019-2020, la consommation moyenne de vin en France s’élevait à 38,1 litres par individu.

La consommation journalière d’alcool s’avère pourtant dangereuse pour la santé, puisqu’elle affecte :

  • le fonctionnement du foie ;
  • le cerveau et le système nerveux ;
  • le tube digestif et les conduits qui contrôlent le transit ;
  • le fonctionnement du cœur  ;
  • etc.

Des habitudes de consommation raisonnées peuvent toutefois rendre la dégustation de vins et d’alcool plus plaisante et surtout, occasionnelle. Il peut notamment être intéressant de participer à un cours d’œnologie pour apprendre l’histoire du vin et avoir tous les outils en main pour privilégier la qualité à la quantité tout en limitant les risques d’addiction à l’alcool.

Comment réussir un sevrage lié à une addiction au tabac ?

La France compte actuellement et en moyenne 15 millions de fumeurs. Selon Santé publique France :

  • un cancer sur trois est dû au tabagisme ;
  • environ 13 % des décès survenus en France en 2015 étaient liés au tabagisme ;
  • un fumeur sur deux, en moyenne, meurt des conséquences du tabagisme.

L’une des solutions à l’addiction au tabac est un sevrage progressif à l’aide d’une cigarette électronique. Les différents goûts permis par l’utilisation de e liquide et le choix du niveau de nicotine permettent au fumeur de se détacher du goût du tabac et de réduire progressivement son addiction. Afin de mettre définitivement fin à l’addiction au tabac, il est conseillé de se débarrasser de tout objet ou produit qui se rapporte aux habitudes de consommation concernées : cigarettes, briquets, cendriers, feuilles à rouler et paquets de tabac… Tout cela peut être provisoirement remplacé par une cigarette électronique et quelques flacons de eliquide, jusqu’au sevrage tabagique complet.

 Addictions de consommation de substances et addictions comportementales : consultez quelques pistes et solutions pour les éviter ou les éliminer en douceur. © adrian_ilie825, Adobe Stock
 Addictions de consommation de substances et addictions comportementales : consultez quelques pistes et solutions pour les éviter ou les éliminer en douceur. © adrian_ilie825, Adobe Stock

Addictions comportementales, quels traitements et solutions ?

Selon FinancesOnline, 73,4 % des utilisateurs de smartphone l’emportent avec eux aux toilettes et 66 % dorment avec. Dans la même lignée et, d’après une étude réalisée par ExpressVPN en 2021, deux jeunes sur trois appartenant à la génération Z seraient préoccupés par l’addiction aux réseaux sociaux.

Addiction aux jeux vidéo, au smartphone, à internet ou encore aux réseaux sociaux comme Instagram…  Les dépendances liées aux écrans et au web peuvent avoir d’importantes conséquences psychologiques sur les jeunes : angoisses, dépression, perte d’estime de soi, etc. Tout parent peut pour autant réduire les risques d’addiction en :

  • limitant le temps d’écran et/ou d’utilisation de certaines applications ;
  • dialoguant régulièrement autour de ces sujets ;
  • proposant d’autres activités tout aussi divertissantes ;
  • etc.