La primevère officinale est une plante herbacée produisant, au début du printemps, une tige terminée d'une ombelle de fleurs jaunes odorantes et à l'aspect crépu. Également appelée « coucou », elle pousse dans les prairies, les pâturages et les forêts du continent européen. Ses fleurs et ses racines sont récoltées à des fins thérapeutiques : elles sont réputées expectorantes, diurétiquesdiurétiques et antispasmodiquesantispasmodiques.

Séchées en couches minces, les fleurs et les racines de la primevère officinale contiennent des pigmentspigments flavones et des saponines. Mis à part ses vertus curatives, la primevère est également utilisée comme fleur d'ornement.

La primevère officinale expectorante

Les fleurs et les racines séchées sont employées comme adjuvant en cas d'inflammationinflammation des voies respiratoires supérieures. Elles favoriseraient tout particulièrement l'expectorationexpectoration. La primevère serait également efficace pour traiter les bronchitesbronchites, chroniques ou aiguës.

La présence de flavonoïdesflavonoïdes dans ses composants lui permettrait de lutter aussi contre les maux de tête. En infusioninfusion, les fleurs auraient une action calmante sur le système nerveux. Si les jeunes feuilles et les fleurs non séchées peuvent être consommées pour le plaisir, elles risquent de provoquer des réactions allergiques dues à la présence de primine, un allergèneallergène commun dans de nombreuses plantes. Pour éviter toute interaction avec d'autres produits, il est donc préférable de toujours demander l'avis d'un professionnel de santé avant utilisation.

Source :

  • Phytothérapie, la Santé par les plantes, Vidal éditeur ;
  • Plantes médicinales, Ed. Gründ