Cela vous intéressera aussi

La manométrie œsophagienne est un examen qui permet d'évaluer les pressionspressions le long de l'œsophageœsophage, et le degré de fermeture ou d'ouverture du sphincter œsophagien inférieur, celui qui sépare l'œsophage de l'estomacestomac. Elle permet aussi de détecter certaines anomaliesanomalies. Elle est réalisée en milieu hospitalier, par un médecin gastro-entérologue.

Pratique de la manométrie œsophagienne

Cet examen est particulièrement indiqué chez les patients présentant des troubles de la déglutition. Il est également pratiqué avant certaines interventions chirurgicales, pour un problème de hernie hiatale ou de refluxreflux acide gastro-œsophagien. Il apporte également des renseignements en cas de dysphagiesdysphagies (des sensations de blocage au moment de la déglutition), de douleursdouleurs thoraciques sans cause cardiaque, dans certaines maladies musculonerveuses et en cas de sclérodermie, une affection auto-immune.

Déroulement de l’examen

Après avoir réalisé une anesthésieanesthésie locale au niveau des narinesnarines, le médecin introduit un petit tuyau par cette voie et le glisse jusqu'à l'œsophage. Installé en position semi-assise ou assise, le patient doit avaler de petites gorgées d'eau de façon régulière, ainsi que du pain. Ces actions permettent au médecin de mesurer le fonctionnement de l'œsophage. La procédure dure environ 45 minutes.

Risques éventuels de la manométrie œsophagienne

Une réaction locale aux médicaments anesthésiantsanesthésiants peut se produire. De plus, une irritation nasale ou pharyngée de courte duréedurée ainsi que des saignements momentanés, peuvent survenir.

Sources :

  • Centre hospitalier universitaire vaudois, Lausanne, 24 août 2010 ;
  • Groupe d'exercice libéral des maladies de l'appareil digestifappareil digestif (Gelmad), 18 février 2011.