Cela vous intéressera aussi

Le bilan glycémique évalue la concentration de sucresucre dans le sang. Il est régulièrement effectué chez les patients diabétiquesdiabétiques, mais aussi dans le but d'évaluer le risque cardiovasculaire.

Les résultats permettent de détecter si le patient a un bilan glycémique équilibré, ou si on contraire il souffre d'hyperglycémie ou d'hypoglycémiehypoglycémie. S'il est en bonne santé, l'organisme doit réguler seul la valeur de la glycémie. Il augmente la production de glucoseglucose quand les besoins sont accrus, au cours d'un effort musculaire notamment, ou quand les apports en glucidesglucides sont rares, en cas de jeûne par exemple. À l'inverse, il met en réserve le glucose lorsque les taux sont élevés.

Si une hyperglycémie est détectée, elle peut signifier l'existence d'un diabète latentlatent, d'une infection, d'une maladie pancréatique. Mais elle peut aussi révéler un trouble hépatique, une malnutrition ou une sécrétionsécrétion par l'organisme d'un excès d'insulineinsuline. Le bon équilibre glycémique est le garant d'une baisse du risque d'affection oculaireoculaire, rénale, artérielle ou nerveuse. Autrement dit, l'ensemble des complications liées au diabètediabète.

Source : ministère de la Santé du grand-duché de Luxembourg, consulté le 30 janvier 2014