Les produits ménagers courants contribuent à la pollution de l'air intérieur

Classé sous :hygiène de vie , air pollué , pollution de l'air

Pour diminuer la pollution de l'air intérieur, mieux vaut se passer de produits ménagers industriels, affirme le magazine 60 Millions de consommateurs. Nettoyants, désodorisants, sprays... 60 produits ménagers parmi les plus vendus « se révèlent toxiques et polluants »« Beaucoup contiennent une ou plusieurs substances toxiques, nuisibles à notre santé ou à l'environnement », que le magazine accuse d'être les « principaux responsables » de la pollution de l'air intérieur. Il rappelle aussi que l'air intérieur est sept fois plus pollué que l'air extérieur, ainsi que quelques conseils pratiques comme aérer une pièce avant de l'occuper et ne pas y fumer.  

Une autre étude de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) établit qu'il faut favoriser des produits « faits maison » par rapport aux produits industriels. Ces derniers émettent beaucoup plus de composés organiques volatils (COV), de minuscules poussières dont certaines sont classés cancérigènes possibles, comme l'acétaldéhyde, ou avérés, comme le formaldéhyde« Les produits manufacturés ont davantage de produits chimiques, donc ils vont dégager un cocktail de molécules plus grand », explique à l'AFP Isabelle Augeven-Bour, ingénieure qualité de l'air à l'Ademe. Mais « dans les conditions d'utilisation normales, en respectant les quantités du fabriquant et en aérant, il n'y a aucun problème ».

Les produits ménagers industriels contiennent des substances toxiques contribuant à la pollution de l'air intérieur, d'après 60 millions de consommateurs. © djedzura / IStock.com