Une mutation booste les synapses dans le cerveau

Classé sous :cerveau , CRISPR-Cas9 , Intelligence
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : le neurofeedback permet-il au cerveau de mieux fonctionner ?  Le neurofeedback offre à un utilisateur la possibilité d’observer l’activité de son propre cerveau. Cette procédure non invasive possède des applications plutôt inattendues. Futura-Sciences a interviewé, lors de son allocution à TEDxCannes, Maureen Clerc, chercheuse à l’Inria (Institut national de recherche en informatique et en automatique), afin qu’elle nous parle en détail de cette technique. 

Les personnes qui portent une mutation dans le gène CORD7 ont des meilleurs scores lors des tests de QI ou de mémoire. Cette « mutation de l'intelligence » est dominante, c'est-à-dire qu'elle n'a pas besoin d'être présente sur les deux copies du gène CORD7 pour être effective, et elle modifie un seul aminé d'une protéine impliquée dans l'activité des neurones. Dans le système nerveux central et périphérique, les neurones communiquent entre eux par des zones de contact appelées synapses où transite l'influx nerveux.

Jusqu'alors l'effet de la mutation de CORD7 sur les synapses n'étaient pas entièrement compris des scientifiques. Une équipe allemande de l'université de Leipzig a réussi à en savoir plus grâce à une drosophile (Drosophila melanogaster), une petite mouche fréquemment utilisée pour des expériences scientifiques avec laquelle nous avons environ 75 % de gènes en commun. Grâce au ciseau Crispr-Cas9, les scientifiques ont pu recréer la mutation dans le gène CORD7 sur les neurones de l'insecte.

« Nous avons observé que les animaux porteurs de la mutation montraient une transmission d'informations beaucoup plus importante au niveau des synapses. Cet effet étonnant sur les synapses de la mouche se retrouve probablement de manière identique ou comparable chez les patients humains, et pourrait expliquer leurs performances cognitives accrues, mais aussi leur cécité », a expliqué Tobias Langenhan, principal auteur de l'étude. En effet, la mutation CORD7 dynamise les synapses et la cognition, mais elle rend aussi aveugle.

Une mutation augmente l'activité des synapses dans le cerveau. © pathdoc, Fotolia