Santé

En Namibie, des girafes et des éléphants au secours des villageois !

ActualitéClassé sous :vie , faune sauvage , protection

A Torra, une région du nord-ouest de la Namibie, la conservation de la faune sauvage s'impose comme la meilleure source de revenu pour assurer la survie économique de la région. Quand la protection des girafes et des éléphants fait vivre les hommes, rien ne s'oppose plus à la cohabitation entre les populations et la faune sauvage.

Depuis l'indépendance du Pays en 1990, le nouveau gouvernement, épaulé par quelques ONG (Organisations Non Gouvernementales), favorise le développement d'un tourisme éthique. L'idée développée par le "Community - based natural ressousses management", la politique de gestion locale des ressources naturelles, est toute simple : confier la faune aux populations autochtones et les autoriser à l'exploiter.

Dans ce cas précis exploiter la faune, c'est avant tout s'assurer de sa conservation et organiser des visites touristiques respectueuses de cet écosystème. Cette responsabilité nouvelle pour les populations très pauvres aide à favoriser la cohabitation entre eux et les animaux sauvages de la région.

Selon, Benny Roman, le président fondateur de l'association qui s'occupe du programme de gestion des ressource à Torra, "L'exploitation de la faune peut aider les gens à sortir de la pauvreté en Afrique, mais nous devons tirer les enseignements du passé : certaines régions qui avaient autrefois des animaux sauvages n'en n'ont plus aujourd'hui. Nous devons préserver nos ressources."

Mais dès aujourd'hui, certains signes encourageants peuvent faire penser que cette politique de gestion des ressources naturelles, propose une solution durable et solide.

Dans une autre région de Namibie, le braconnage avait commis des dégâts épouvantables pour la faune sauvage dans les années 70 et 80.

Aujourd'hui, avec l'arrivée des "éco-touristes", et la surveillance constante de gardiens, la Faune de Torra est a nouveau florissante.

Ce superbe spectacle naturel : les animaux sauvages observables dans des zones paradisiaques, c'est à dire dans leur habitat naturel, est une richesse non négligeable et la population locale commence aujourd'hui à en ressentir les bienfaits.

Protéger la nature et sauvegarder les espèces sauvages est une idée qui fait enfin son chemin dans les esprits. Conserver durablement cette ressource aussi merveilleuse qu'utile pour l'économie locale est une chose essentielle pour tout ceux qui veulent pouvoir vivre de la terre de Namibie.

Cela vous intéressera aussi