Santé

Découverte des plus anciens glyphes mayas à Las Pinturas

ActualitéClassé sous :vie , Mayas , glyphes

Jusqu'à aujourd'hui, les chercheurs qui étudiaient les Mayas pensaient que leur acquisition de l'écriture et de l'art pictural remontait à la « période classique », c'est-à-dire entre 250 et 1000 après JC. Après avoir découvert une fresque datant de 100 avant notre ère, dans les ruines de la cité maya de San Bartolo au Guatemala, l'équipe de William Saturno, archéologue à l'Université du New Hampshire, a mis à jour une série de hiéroglyphes dans une couche de construction encore plus âgée (-200 à -300 avant JC). Ainsi, il semblerait que cette civilisation précolombienne ait développé son système d'écriture bien plus tôt que les spécialistes le pensaient...

La fresque murale colorée découverte par l'équipe de William Saturno.
Les 10 glyphes découverts par l'équipe de William Saturno dans la pyramide de "Las Pinturas" ; Ils sont peints en noir sur une couche de construction blanche remontant à 200 ou 300 avant notre ère. (Courtesy of Science)

« Les ancêtres des signes de l'écriture maya »

Au sein des ruines de la pyramide « Las Pinturas » de San Bartolo, au Guatemala. A quelques pas de leur précédente découverte - une fresque colorée datant de 100 avant JC, sur un bloc de pierre perdu au milieu des éboulis. C'est là que l'équipe de William Saturno a découvert dix hiéroglyphes mayas exceptionnellement bien conservés, dont la date de création remonte à moins d'un siècle avant notre ère : -200 à -300 ans avant JC d'après les dernières estimations.

Si ces hiéroglyphes sont clairement l'œuvre des Mayas, leur forme et leurs caractéristiques diffèrent notablement des signes utilisés par la civilisation précolombienne pendant sa période classique, s'étendant de 250 à 1000 après JC. Cette découverte montre que, contrairement aux idées reçues, l'acquisition de l'écriture par les Mayas aurait été simultanée avec celle des autres cultures méso-américaines - notamment la culture des Zapotèques, dont les premiers écrits remontent à 400 avant notre ère.

Elle tendrait également à prouver que cette civilisation ne se serait pas inspirée d'autres écritures pour développer la sienne, mais aurait adopté une démarche propre et indépendante.

L'écriture maya ; Elle était considérée comme un don sacré des dieux et son apprentissage était réservé à une élite...

Un heureux hasard pour l'anthropologue Saturno...

L'équipe de William Saturno avait déjà découvert dans les ruines de cette pyramide une surprenante fresque murale colorée en deux parties, contant la création du monde et le couronnement d'un roi maya.

La datation de cette fresque avait déjà confirmé qu'elle était nettement antérieure à la période classique des Mayas - sa date de création était inférieure à 100 avant JC, et avait déjà conforté les chercheurs dans l'idée que l'acquisition d'un art pictural abouti était effective plusieurs siècles avant la période classique de la civilisation Maya.

Sans oublier que l'équipe de Saturno avait également révélé l'existence d'un tombeau royal à proximité, datant pour sa part de 150 avant JC.

Comment William Saturno a-t-il été amené à faire ces trouvailles d'un intérêt historique majeur ? Comme fréquemment dans le cas des grandes découvertes, c'est le hasard qui a guidé les pas de l'anthropologue : alors qu'il se reposait à l'ombre, il aurait jeté un coup d'œil dans une faille creusée sous une pyramide non excavée, et y aurait aperçu le visage d'une divinité peinte sur un mur...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi