Santé

Des chercheurs britanniques découvrent un nouveau gène de la cécité

ActualitéClassé sous :vie , gêne , rétine cécité

Une équipe de chercheurs a découvert un nouveau gène de la cécité, ce qui pourrait contribuer à préserver la vue de milliers de personnes. L'équipe de recherche de l'université de Leeds espère que cette découverte permettra le diagnostic précoce de la maladie de la rétine, qui tend à affecter les bébés prématurés et les personnes âgées.

Des chercheurs britanniques découvrent un nouveau gène de la cécité

"Les effets de la cécité peuvent être dévastateurs", a expliqué Carmel Toomes, du groupe de recherche sur la vue de l'université de Leeds. "Il est effrayant d'imaginer à quel point votre vie pourrait changer si vous deviez perdre la vue, et pourtant, c'est une réalité pour beaucoup de monde. Lorsque nous prendrons notre retraite, une personne sur cinquante souffrira d'un handicap significatif de la vue et par la suite, ce chiffre augmentera sensiblement", a-t-elle ajouté.

Selon le Dr Toomes, cette découverte permettra de réaliser un diagnostic précoce des affections qui touchent la partie de l'oeil sensible à la lumière. Ces affections sont à l'origine de la majorité des cas de cécité et de troubles de la vue au Royaume-Uni. Dans la plupart des cas, la maladie de la rétine est incurable et une fois que vous avez perdu la vue, il est pratiquement impossible de la recouvrer. Par contre, un diagnostic précoce permettrait d'éviter initialement une perte de la vue.

Le Dr Toomes et son équipe étudient les formes génétiques rares de la maladie de la rétine "afin de comprendre les formes de cécité les plus courantes qui sont marquées par le développement de vaisseaux sanguins anormaux dû à la rétinopathie diabétique et à la dystrophie maculaire progressive, les premières causes de cécité dans le monde occidental", a expliqué le groupe de recherche sur la vue dans un communiqué.

La recherche devrait déboucher sur la mise au point de nouveaux traitements de ces maladies. Par ailleurs, ajoute le groupe de recherche sur la vue, "en améliorant notre compréhension du développement vasculaire, nos avancées pourraient également mettre en évidence d'autres affections comme la formation de tumeurs et l'arthrite."

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi