Santé

Belle fidélité des Barges à queue noire

ActualitéClassé sous :vie , barge à queue noire

Le mâle et la femelle des couples de Barges à queue noire Limosa limosa nichant en Islande arrivent pratiquement en même temps sur leur lieu de reproduction alors qu'ils ont passé l'hiver à environ un millier de kilomètres l'un de l'autre, selon une étude publiée dans la revue Nature en octobre.

Barge à queue noire © LPO Evelyne Tromeur

Les Barges à queue noire forment des couples généralement fidèles d'une année sur l'autre. Mais mâles et femelles se séparent lors de leur migration jusqu'en Grande-Bretagne ou sur la péninsule ibérique, passant ainsi l'hiver séparés par des distances moyennes de 955 km.

Or, malgré cela et le fait qu'ils effectuent le voyage de retour par des voies différentes, ils arrivent sur les lieux de reproduction presque en même temps, à 3,1 jours près, souligne l'équipe dirigée par Tomas Gunnarson, de l'Université d'East Anglia à Norwich (Angleterre).

Barge à queue noire

Les scientifiques ont pu observer ce phénomène en suivant, de 1999 à 2004, 15 couples d'oiseaux préalablement marqués.

Parmi les raisons expliquant ce phénomène de synchronisation, ils avancent la possibilité que les deux membres du couple hivernent dans des lieux éloignés l'un de l'autre mais présentant les mêmes caractéristiques, et partiraient donc au même moment au printemps. Ou encore, que leur horloge physiologique les fait arriver au moment où ils peuvent jouir des conditions optimales pour la reproduction.

Et les Barges à queue noire ne supportent pas un retard chez leur partenaire : les deux seuls divorces observés parmi les oiseaux suivis l'ont été dans les trois couples où les partenaires sont arrivés à plus de huit jours d'intervalle.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi