Le caleçon est plus adapté que le slip ou un boxer moulant pour devenir père. © mayura_ben, Fotolia

Santé

Spermatozoïdes : le caleçon favoriserait leur production

ActualitéClassé sous :médecine , testicule , spermatozoïde

Messieurs, si vous avez le projet de devenir père bientôt, évitez les sous-vêtements trop serrés ! Ceux-ci nuisent à votre fertilité. Le caleçon semble le plus adapté pour une meilleure qualité du sperme, d'après une nouvelle étude parue jeudi.

Les hommes qui veulent devenir père feraient mieux de porter le caleçon plutôt que des sous-vêtements serrés, pour favoriser la production de spermatozoïdes, ont affirmé, jeudi, des chercheurs. Cette étude publiée par la revue Human Reproduction confirme, avec une plus grande rigueur que d'autres avant elle, ce que l'on soupçonnait déjà : plus les testicules respirent, mieux ils fonctionnent.

« Les hommes qui portent des caleçons ont des concentrations en spermatozoïdes plus élevées que ceux qui portent des sous-vêtements plus moulants », a résumé la revue dans un communiqué. Cette conclusion provient de spermogrammes réalisés par 656 hommes entre 2000 et 2017, dans le service d'assistance à la procréation du Massachusetts general hospital à Boston (États-Unis). L'étude « est la première à dépasser l'accent mis traditionnellement sur la qualité du sperme et à comprendre des données sur une multitude d'indicateurs du fonctionnement testiculaire, tels que les hormones de la reproduction et les dégâts sur l'ADN du sperme », a avancé Human Reproduction.

Davantage de spermatozoïdes mobiles avec un caleçon

Les sujets de l'étude ont indiqué ce qu'ils portaient le plus souvent. Pour 53 %, c'était des caleçons, pour 47 % des sous-vêtements plus serrés (boxer court ou boxer long, slip moulant ou autre). En ajustant avec d'autres facteurs pouvant influencer la qualité du sperme (état de santé, niveau d'activité physique, tabagisme, etc.), les adeptes du caleçon avaient 33 % de spermatozoïdes mobiles en plus.

Par ailleurs, ceux qui portent des sous-vêtements serrés secrètent plus d'hormone folliculo-stimulante (FSH), qui stimule la production de spermatozoïdes. D'après les chercheurs, le corps compense ainsi une température trop élevée pour les testicules. « La production de sperme nécessite une température de 3 à 4 °C inférieure à celle du reste du corps », a rappelé un professeur en médecine de la reproduction de l'université d'Édimbourg (Royaume-Uni), Richard Sharpe, cité par Science Media Centre. Lui et d'autres experts donnent d'autres conseils : éviter de porter des pantalons moulants, de passer trop de temps assis, et de prendre des bains très chauds.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Un biobot nageur inspiré du spermatozoïde  Pour la première fois, des chercheurs sont parvenus à créer une machine biohybride microscopique qui nage de manière autonome. Elle est propulsée par des cellules cardiaques de rat. © Brian Williams et al., Nature Communications, 2014