Santé

Pandémie de diabète : 1 diabétique meurt toutes les 7 secondes

ActualitéClassé sous :médecine , diabète , diabétique

Le diabète de type 2, lié au mode de vie, est devenu pandémique. l'International Diabetes Federation tire la sonnette d'alarme et espère une prise de conscience (et de décision) lors du Sommet de l'ONU sur les maladies non transmissibles, les 19 et 20 septembre. Les efforts doivent être renforcés du côté de la recherche.

Les facteurs de risque du diabète de type 2. © Journée mondiale du diabète
  • Tout savoir sur le diabète avec notre dossier complet 

En 2011, il meurt un diabétique toutes les 7 secondes dans le monde. Soit au total 4,6 millions en une seule année. Et l'on compte aujourd'hui pas moins de 366 millions de malades... Ces chiffres sont d'autant plus effrayants que la pandémie de diabète selon les termes de l'OMS, ne semble pas près de s'arrêter. À l'occasion du 47e congrès de l'European Association for the Study of Diabetes (EASD) à Lisbonne (Portugal), l'International Diabetes Federation (IDF) lance un appel aux dirigeants du monde. Pour inverser la tendance, ils doivent miser sur la recherche.

« L'horloge tourne pour les leaders mondiaux. De leur rencontre la semaine prochaine aux Nations unies, nous attendons une action capable de mettre un terme à la courbe ascendante du diabète», a souhaité Jean-Claude Mbanya, président de l'IDF. De nombreux chefs d'État se retrouveront en effet les 19 et 20 septembre à New York pour le Sommet de l'ONU sur les maladies non transmissibles. Le diabète devrait y tenir une place d'importance, au même titre que le cancer, les maladies cardiovasculaires et respiratoires. « Il est urgent d'investir dans la recherche pour disposer de meilleurs traitements et de modèles de prévention (plus) efficaces », estime en effet Mbanya.

Le diabète toucherait plus de 366 millions de personnes dans le monde. © Fotolia

La facture salée du diabète

D'autant que les chiffres extraits du New Diabetes Atlas publié le 15 septembre, sont pires que prévu. Notamment en matière de coût de la prise en charge. Celui-ci atteint au niveau mondial des sommets puisque la facture du diabète se monterait à 465 milliards de dollars, soit environ 340 milliards d'euros. « Le diabète est un défi qu'on ne peut plus se permettre d'ignorer. Si nous voulons réellement vaincre cette maladie, il est essentiel d'intensifier la recherche. »

Le diabète de type 2, rappellent les spécialistes, est une maladie liée au mode de vie. Sédentarité, tabac, alcool et régime alimentaire (trop de gras, trop de sucré) forment une combinaison de risques maximale. Comme l'obésité et les maladies cardiovasculaires, cette maladie connaît un essor spectaculaire depuis trente ans, dans les pays développés mais aussi, plus récemment, dans les pays en développement.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi