Après un essai clinique préliminaire, des médecins américains ont annoncé la rémission complète de deux patients souffrant de leucémie lymphoïde chronique. Cette avancée, due à une « reprogrammation génétique » de lymphocytes T, est à confirmer sur une cohorte plus importante.
Cela vous intéressera aussi

Des médecins américains sont parvenus à induire une rémissionrémission complète de la leucémie lymphoïdelymphoïde chronique (LLCLLC) chez deux patients. Pour cela, ils ont attaqué la maladie en employant des lymphocyteslymphocytes T - des globules blancsglobules blancs qui jouent un rôle fondamental dans la réponse immunitaire - particuliers. Ces derniers en effet, avaient été... « reprogrammés génétiquement » !

« Les lymphocytes T expriment un récepteur artificiel qui reconnaît spécifiquement les cellules leucémiques », explique Dr Michael Kalos, de l'université de Pennsylvanie à Philadelphie. Partant de ce constat, son objectif était non seulement de s'appuyer sur cette qualité « naturelle » de ces cellules, mais aussi de faire en sorte qu'elles agissent spécifiquement sur les tissus tumoraux.

Après avoir modifié génétiquement des lymphocytes T, les auteurs ont réalisé un essai cliniqueessai clinique préliminaire auprès de trois patients. Résultat : les cellules en question « ont proliféré, persisté pendant six mois et attaqué les cellules tumorales. Deux malades ont même présenté une rémission complète de leur leucémie ». En revanche, cette stratégie s'est révélée sans effet chez le troisième patient. Celui-ci « avait développé une hypogammaglobulinémie, un trouble qui empêche le système immunitairesystème immunitaire de fabriquer des anticorps », enchaîne le Dr Kalos.

La leucémie lymphoïde chronique touche généralement les plus de 65 ans. © Phovoir

La leucémie lymphoïde chronique touche généralement les plus de 65 ans. © Phovoir

Un espoir pour les patients

À ses yeuxyeux, cette étude montre que « les lymphocytes T génétiquement modifiés pourraient être ajoutés à l'arsenal des thérapies contre le cancer ». Patience toutefois. Reste en effet à confirmer les résultats de ce travail sur une plus large cohortecohorte, ce premier essai ayant porté sur un nombre très réduit de malades...

La leucémie lymphoïde chronique est essentiellement une maladie du sujet âgé. Elle représente plus de 45 % des cas de leucémieleucémie frappant les plus de 65 ans. Il s'agit d'une forme de cancercancer des lymphocytes, caractérisée par la présence de lymphocytes T en excès. Ces derniers présentent en outre « un aspect mature mais [sont] peu fonctionnels », précise la Société française d'hématologiehématologie. Avec les traitements actuels (chimiothérapie, anticorps monoclonauxanticorps monoclonaux...), « la majorité des patients ont des formes très progressives et une survie supérieure à dix ans ».