Le dernier numéro du mensuel Nature publie les résultats d'une équipe de neurologues de Columbia University qui est parvenue chez des souris à bloquer les récepteurs de la sérotonine, un neurotransmetteur, dans diverses régions du cerveau et à des moments particuliers durant leur vie.
Cela vous intéressera aussi

S'il n'a pas été observé de comportement altéré chez les souris adultes privées de sérotoninesérotonine, en revanche les souris dont les récepteurs étaient bloqués entre le 5e et 21e jour suivant leur naissance, ont présenté des symptômessymptômes aigus d'anxiété.

Selon les chercheurs, il existerait une période durant laquelle le neurotransmetteurneurotransmetteur joue un rôle décisif dans la formation des connexions cérébrales responsables de la gestion des comportements et des émotions. Les résultats de cette étude devraient contribuer plus largement au développement de la recherche sur la dépression et la schizophrénieschizophrénie.