Les médecines douces, seules ou combinées avec des médicaments, peuvent soulager des patients atteints de douleurs chroniques (maux de tête, douleurs du dos, arthrose…). © USAart studio, Shutterstock

Santé

Douleur chronique : testez le yoga, l'acupuncture ou le tai chi !

ActualitéClassé sous :médecine , tai chi , yoga

Beaucoup de patients souffrant de migraines, d'arthrose ou de douleurs lombaires prennent régulièrement des médicaments, avec des effets secondaires. Mais des méthodes alternatives comme le yoga, l'acupuncture et le tai chi se révèlent efficaces pour soulager la douleur.

Les médicaments antidouleur sont souvent utilisés pour soulager les patients sujets à des douleurs chroniques persistantes. Mais ces traitements ne sont pas totalement efficaces et peuvent occasionner des effets indésirables. C'est pourquoi beaucoup de patients se tournent vers des solutions alternatives : massages, yoga, tai chi, acupuncture...

Devant l'engouement du public pour les médecines douces, des scientifiques américains du NIH (National Center for Complementary and Integrative Health à Bethesda) ont vérifié les preuves scientifiques de leur efficacité. Pour leur étude, dont les résultats sont parus dans la revue Mayo Clinic Proceedings, ils ont analysé 105 essais contrôlés, réalisés au cours des cinquante dernières années, qui portaient sur l'efficacité de techniques alternatives pour les douleurs chroniques suivantes : migraine, arthrose, fibromyalgie, maux de tête, douleurs du dos et du cou.

D'après leurs résultats, ces techniques peuvent soulager des patients, combinées ou pas avec des médicaments. Par exemple, le yoga serait efficace contre les douleurs du dos, tandis que le tai chi et l'acupuncture aideraient à soulager l'arthrose. Les techniques de relaxation peuvent soulager un peu les patients migraineux et les massages réduire les douleurs au cou.

Toutes ces méthodes, même si elles ne permettent pas de guérir une maladie, ont l'avantage d'être sans danger et sans effets secondaires, contrairement aux médicaments pris sur le long terme.

Cela vous intéressera aussi

L’opiorphine, le nouvel antidouleur pour remplacer la morphine ?  La prise en charge de la douleur fait partie du traitement des maladies. À ce jour, dans les cas de douleurs sévères, la seule solution est d’utiliser la morphine mais au prix de nombreux et importants effets secondaires. L’opiorphine pourrait avoir les mêmes vertus analgésiques que la morphine mais sans ses effets délétères pour le patient. L’Institut Pasteur a interviewé Catherine Rougeot, chef du laboratoire de Pharmacologie des régulations neuro-endocrines, afin d’en savoir plus sur le sujet.