En 35 ans, le nombre de diabétiques a quadruplé dans le monde ! Il est en effet passé de 108 millions en 1980 à plus de 420 millions en 2014. Une progression qui justifie à elle seule la tenue d’une journée mondiale de la santé organisée par l’OMS.
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Du venin pour traiter le diabète, l'obésité et les allergies Dans le sud de la Belgique, une équipe de recherche travaille sur un sujet un peu particulier. En utilisant du venin prélevé sur des animaux sauvages, des scientifiques espèrent développer des traitements contre le diabète, les allergies ou encore l’obésité. La chaîne Euronews nous en dit plus au cours de cet épisode de Futuris.

Maladie chronique, le diabète se caractérise par un défaut de production d'insulineinsuline, cette hormonehormone qui régule la glycémieglycémie (c'est-à-dire le taux de sucresucre dans le sang). Concernant le diabètediabète de type 1, le pancréaspancréas ne produit pas d'insuline. Les patients recourent alors à des injections pour survivre. Quant aux personnes souffrant de diabète de type 2 - représentant 90 % des cas - la synthèse d'insuline se fait normalement mais cette hormone est sécrétée en quantité insuffisante, ou bien elle est utilisée à mauvais escient. Généralement liée au mode de vie, cette dernière affection atteint le plus souvent des patients en surpoids et sédentaires.

Le diabète entraîne de graves complications. En 2012, cette maladie métabolique était à l'origine de 1,2 million de décès dans le monde. Dans son rapport mondial, publié à l'occasion de la journée mondiale de la santé, ce jeudi 7 avril, l'OMSOMS cite également « l'infarctus du myocardeinfarctus du myocarde, l'accident vasculaire cérébralaccident vasculaire cérébral, l'insuffisance rénaleinsuffisance rénale, l'amputationamputation des jambes, la perte de la vision et des lésions nerveuses ». Enfin, pendant la grossessegrossesse, « une mauvaise maîtrise du diabète augmente le risque de mortalité fœtale et d'autres complications ».

Selon les chiffres de l'OMS, en 2014, 422 millions d'adultes (ou 8,5 % de la population) étaient atteints de diabète, comparé à 108 millions de diabétiquesdiabétiques (4,7 %) en 1980. En 35 ans, le nombre de diabétiques a ainsi quadruplé dans le monde.

L'hyperglycémie conduit à des risques importants pour la santé, notamment pour le système cardiovasculaire. © Syda Productions, Shutterstock

L'hyperglycémie conduit à des risques importants pour la santé, notamment pour le système cardiovasculaire. © Syda Productions, Shutterstock

5 % des Français sont sous traitement

En progression rapide dans de nombreux pays, le diabète de type 2 touche de plus en plus la population infantile. En préventionprévention, « l'expérience a montré que des mesures simples sont efficaces. Maintenir un poids normal, pratiquer régulièrement un exercice physique et une alimentation saine peuvent réduire les risques », souligne l'OMS.

En France, 3,5 millions de diabétiques seraient sous traitement, soit environ 5 % de la population ! À noter qu'ils ne sont pas pour autant à l'abri des complications. En 2013, plus de 20.000 d'entre eux ont été hospitalisés pour une plaie du pied, dont près de 8.000 pour amputation d'un membre inférieur, soit un risque sept fois supérieur à celui de la population générale. Au total, 17.000 ont été victimes d'un AVC, et 12.000 ont dû être hospitalisés pour un infarctus du myocarde. Un risque 2,2 fois plus important comparé à la population non diabétique.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l'AFD, l'Association française des diabétiques : www.afd.asso.fr.