Santé

Cancérologie : un anticorps très prometteur

ActualitéClassé sous :médecine

La société californienne Genentech Inc. a annoncé des résultats encourageants concernant un essai clinique auprès de patients cancéreux de son médicament Avastin. Il s'agit d'un anticorps génétiquement fabriqué qui inhibe le facteur de croissance VEGF (Vascular Endothelial Growth Factor), impliqué dans le développement des vaisseaux sanguins.

"HORMONES ET CANCER". LA CATHESPINE ET LES CANCERS DU SEIN. MCF (METASTASE CELLULAIRE FACTEUR 7) ET IMMUNOHISTOCHIMIE DE LA CATEPSINE HYPEREXPRIMEE. Crédits : INSERM

Une telle stratégie, dite anti-angiogénique, vise à tuer les tumeurs en les coupant des vaisseaux qui les approvisionnent en oxygène et substances nutritives.

Même si le bilan détaillé des travaux menés par Genentech ne sera dévoilé que fin mai au congrès de la Société américaine d'oncologie clinique, les informations communiquées font état d'un taux de survie augmenté de plus de deux mois de malades atteints de cancer du colon ayant été traités par Avastin, parallèlement à une chimiothérapie classique.

Le principal effet secondaire consisterait en une hypertension contrôlable par d'autres médicaments.

S'il est difficile pour la communauté médicale de se prononcer au vu de résultats encore partiels, il semble bien que le médicament de Genentech soit le premier à montrer l'efficacité de l'approche anti-angiogénique chez des patients à un stade avancé de leur cancer.

La Bourse de New York a quant à elle immédiatement
réagi, permettant à l'action de la compagnie pharmaceutique de bondir de 45%.

Cela vous intéressera aussi