Dans une petite étude, des hommes qui souffrent de migraine avaient des niveaux d’œstradiol plus élevés que les autres. © eggeeggjiew, Fotolia

Santé

Les hommes migraineux auraient plus d'œstrogènes

ActualitéClassé sous :maladie , migraine , oestrogène

On savait déjà que les œstrogènes étaient impliqués dans les migraines des femmes. Mais une nouvelle petite étude suggère que l'hormone sexuelle féminine joue aussi un rôle dans la migraine des hommes.

Trois conseils pour en finir avec la migraine  En France, sept millions de personnes souffrent régulièrement de migraines. Arte et FutureMag sont partis à la rencontre du docteur Valade, ancien chef de service du centre d’urgence des céphalées de l'hôpital Lariboisière à Paris, afin d’avoir quelques conseils. 

Au cours de la période de leur vie où elles peuvent avoir des enfants, les femmes sont plus souvent touchées que les hommes par les migraines. Des recherches ont déjà montré que les niveaux d'œstrogènes influencent les migraines des femmes : le moment où elles apparaissent, ainsi que la sévérité des symptômes. Et chez les hommes ?

Une petite étude néerlandaise parue dans Neurology a impliqué 17 hommes âgés en moyenne de 47 ans et qui avaient en moyenne trois migraines par mois. Les chercheurs ont mesuré les taux d'œstradiol et de testostérone dans leur sang. Vingt-deux autres hommes, d'âges et d'IMC comparables, servaient de témoins.

Des symptômes significatifs d’un déficit en androgènes

Entre leurs épisodes de migraine, les hommes migraineux avaient des taux d'œstrogènes plus élevés (97 picomol/L) que les témoins (69 picomol/L), mais les niveaux de testostérone étaient similaires dans les deux groupes. Par conséquent, le rapport testostérone/œstrogènes était plus bas chez les hommes migraineux, entre leurs migraines : 3,9 contre 5,0 chez les témoins. Vingt-quatre heures avant une migraine, les taux de testostérone augmentaient chez les hommes qui avaient des symptômes précurseurs de la migraine (fatigue...). Les hommes migraineux avaient aussi plus souvent que les autres des symptômes qui peuvent être liés à un niveau bas de testostérone, comme des problèmes d'ordre sexuel, d'énergie ou d'humeur : ils étaient 61 % à relever de tels symptômes contre 27 % chez les témoins.

Il faudrait d'autres travaux de plus grande ampleur pour confirmer ces résultats, et notamment savoir si des variations des niveaux d'œstrogènes influencent les migraines de l'homme, comme c'est le cas chez les femmes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !


Profitez d'une promotion ou code promo Powersanté pour bénéficier d'une réduction !