D’après une nouvelle étude, plus de 10 000 fibres nerveuses procurent les sensations créées par le clitoris, soit environ 20 % de plus que l'estimation précédente. Il s’agit du premier comptage connu du tissu nerveux clitoridien humain réalisé par deux femmes scientifiques aux États-Unis.

Le nerf dorsaldorsal du clitoris - principale source d'innervation de l'organe - contient des milliers de fibres nerveuses de plus que ce qui était fréquemment cité dans les médias : environ 10 000 au lieu de 8 000. Les chercheurs ont comptabilisé une moyenne de 5 140 fibres nerveuses dans les nerfs dorsaux échantillonnés. Sachant que le nerf dorsal est symétrique, cette moyenne a été multipliée par deux pour donner un nombre total approximatif. Ces résultats (pas encore examinés par des pairs) ont été présentés le 27 octobre lors d'une réunion scientifique de la Sexual Medicine Society of North America et de l'International Society for Sexual Medicine.

Coupe transversale agrandie du nerf dorsal du clitoris humain, principalement responsable de la sensation clitoridienne. Chaque point minuscule, bleu foncé, placé à l'intérieur des grands cercles bleus, représente une fibre nerveuse individuelle du nerf dorsal. Les chercheurs ont agrandi les échantillons au microscope 1 000 fois et utilisé un logiciel d'analyse d'images pour compter les fibres nerveuses. © <em>Oregon Health & Science University</em>
Coupe transversale agrandie du nerf dorsal du clitoris humain, principalement responsable de la sensation clitoridienne. Chaque point minuscule, bleu foncé, placé à l'intérieur des grands cercles bleus, représente une fibre nerveuse individuelle du nerf dorsal. Les chercheurs ont agrandi les échantillons au microscope 1 000 fois et utilisé un logiciel d'analyse d'images pour compter les fibres nerveuses. © Oregon Health & Science University

Pourquoi compter le nombre de fibres nerveuses du clitoris ?

« Cette étude est la première à rapporter le nombre de fibres nerveuses myélinisées dans le nerf clitoridien dorsal humain et à estimer le nombre de fibres nerveuses innervant le clitoris humain », a déclaré Blair Peters, professeur adjoint de chirurgiechirurgie à la faculté de médecine de l'Oregon Health & Science University. Cette meilleure compréhension de l'innervation du clitoris permettra d'améliorer la pratique médicale, par exemple pour la reconstruction de l'organe suite à des cas de mutilation génitale ou de blessures du nerf clitoridien dorsal.

Peters étudie aussi les nerfs clitoridiens afin d'améliorer les résultats de la chirurgie de phalloplastie, qui consiste à créer un pénis pour les patients souhaitant changer de genre. C'est d'ailleurs avec ce type de chirurgie que le professeur a obtenu du tissu nerveux clitoridien, ensuite coloré et agrandi 1 000 fois au microscopemicroscope afin de compter les fibres nerveuses individuelles à l'aide d'un logiciellogiciel d'analyse d'images. Sept patients transmasculins subissant une chirurgie de phalloplastie « d'affirmation du genre » ont ainsi participé à l'étude pour trouver une moyenne de 10 281 fibres nerveuses innervant le clitoris.