Record doublé ! Des chercheurs ont séquencé un ADN vieux de 1,2 million d’années issu d’un mammouth congelé de Sibérie. Une découverte qui nous questionne sur la limite de conservation de l’ADN et fait ressurgir les fantasmes de Jurassic Park.

Planète

Paléontologie

Cet ADN de mammouth est le plus vieux jamais séquencé

actualité

27/02/2021

Du « loup sinistre », super-prédateur de l'Âge de glace, il ne reste aucune trace génétique chez son cousin contemporain, le loup gris. Pourquoi une telle absence d'hybridation chez ces animaux à la morphologie pourtant similaire et qui se sont côtoyés ? Une équipe internationale a fait appel, pour la première fois, à la génétique afin de comprendre leurs différences. Histoire de l'extinction d'un loup véritablement solitaire, prisonnier d'une impasse évolutive.

Planète

Paléontologie

Les causes de la disparition il y a 12.000 ans du « loup terrible » popularisé dans Game of Thrones

actualité

17/01/2021

Quelle est l'origine du meilleur ami de l'humain ? Il provient du loup, certes, mais quand a-t-il été domestiqué ? Comment sont apparues les 353 races officielles de chiens ? Ces questions demeurent mystérieuses pour les scientifiques. Par des analyses génétiques, une équipe internationale de chercheurs lève une partie du voile enveloppant cette énigme.

Planète

Chien

Cinq races de chiens existaient déjà il y a 11.000 ans !

actualité

02/11/2020

Une équipe prétend avoir réussi à amplifier une séquence ADN d’un coléoptère piégé dans de la résine. Mais ne vous emballez pas : on est loin de Jurassic Park, et les espoirs déçus en la matière sont légion.

Planète

ADN fossile

De l’ADN extrait pour la première fois d’un insecte préservé dans l’ambre

actualité

01/10/2020

Le mammouth laineux est une espèce éteinte, qui a vécu entre -400.000 et -4.600 ans avant notre ère. © Dottedyeti, Adobe Stock

Planète

Mammouth

L'ADN des mammouths laineux était trop muté pour qu'ils survivent

brève

11/02/2020

Le chien ne serait pas la première espèce domestiquée par l'humain. En effet, des chercheurs auraient trouvé des preuves génétiques de la domestication de l'humain par... lui-même. Pour cela, ils se sont appuyés sur l'étude d'un gène impliqué dans le syndrome de Williams : BAZ1B. Que se cache-t-il derrière cet acronyme barbare ?

Planète

Domestication

L'ancêtre de l'humain se serait domestiqué lui-même

actualité

09/12/2019

Dans le Jura, une carapace de tortue a été retrouvée, probablement écrasée par un dinosaure sauropode. © Catmando, Fotolia

Planète

Paléontologie

Une tortue du Jurassique écrasée par un dinosaure découverte en Suisse

brève

11/09/2019

Dans Jurassic Park (sorti en 1993), des chercheurs ont réussi à faire revivre des dinosaures grâce à de l’ancien ADN trouvé dans un moustique. Une technique qui semble très réaliste… et pourtant nous sommes loin de pouvoir y parvenir. Pourquoi ?

Planète

Paléontologie

Peut-on ressusciter les dinosaures comme dans Jurassic Park ?

question réponse

29/06/2019

Un os de la jambe daté de plus de 50.000 ans a été retrouvé dans une grotte en Sibérie. Il appartenait à un individu de sexe féminin, âgé de plus de 13 ans, qui a été baptisé Denny. L'analyse génétique de ces restes a prouvé que sa mère était néandertalienne et son père dénisovien.

Planète

ADN fossile

Croisement d'espèces humaines : Denny avait une mère néandertalienne et un père dénisovien

actualité

26/08/2018

Une sorte de gros lama à trompe a longtemps prospéré en Patagonie puis a disparu, avec d'autres cousins, durant la dernière période glaciaire. Depuis leur découverte par Darwin, ces ongulés sud-américains ont déconcerté les taxinomistes. Des chercheurs ont enfin pu analyser un peu d'ADN d'un fossile de Macrauchenia patachonica et sont parvenus à retrouver un cousinage avec les chevaux.

Planète

Paléontologie

L'étrange fossile de Darwin enfin identifié grâce à son ADN

actualité

29/06/2017

Nouvelle prouesse des paléogénéticiens : la détection d'ADN humain et animaux très anciens dans le sol, donc en l'absence de tout fossile. C'est un nouvel outil, et de grande importance, pour la paléontologie.

Planète

Paléontologie

L'étonnante découverte d'ADN humain préhistorique dans le sol des cavernes

actualité

02/05/2017

Trois nouvelles espèces de fossiles ressemblant à des rongeurs grimpeurs appartiendraient au groupe des mammifères, selon des paléontologues. Ces découvertes de la province chinoise du Liaoning pourraient chambouler la chronologie de leur apparition sur Terre car elles démontreraient que les mammifères sont apparus au Trias, il y a plus de 200 millions d'années, et non au Jurassique.

Planète

Paléontologie

Apparus au Trias, les mammifères seraient plus vieux qu’on le pensait

actualité

16/09/2014

Sur la péninsule du Yucatán, dans une impressionnante cave sous-marine aux eaux cristallines, des explorateurs ont émergé le crâne d’au moins 12.000 ans d'âge d'une adolescente en très bon état de conservation. Une rare découverte qui permet de conclure, après de longues analyses, un débat scientifique de longue date sur les origines des Amérindiens.

Planète

ADN fossile

L'origine des Amérindiens élucidée grâce aux restes d'une jeune fille

actualité

25/05/2014

Voici quelques jours encore, le plus vieil ADN non conservé par le froid et ayant été séquencé avait 120.000 ans. Depuis, un nouveau record a été établi : 300.000 ans. Pour en arriver là, des chercheurs ont amélioré une technique d’extraction du matériel génétique profitant mieux des petits fragments. Elle a ensuite été testée sur les restes d’un ours des cavernes découverts sur le site préhistorique d’Atapuerca, en Espagne.

Planète

Paléontologie

L’ADN d’un ours mort datant de 300.000 ans a été séquencé !

actualité

11/09/2013

La lignée des zèbres, des ânes et des chevaux serait bien plus vieille qu’on ne le pense : quatre millions d’années. Pour le déterminer, des chercheurs sont parvenus à séquencer complètement l’ADN d’un équidé mort voilà 560.000 à 780.000 ans, un record ! La raison : il était conservé depuis tout ce temps dans le pergélisol arctique, donc à des températures négatives.

Planète

Paléontologie

L’histoire des chevaux dévoilée par le plus vieux génome séquencé

actualité

02/07/2013

Le journal Science vient de publier ce qui pourrait bien être une bombe dans le cadre du débat sur le réchauffement climatique. D’après les analyses d’ADN fossiles conservés sous la glace du Groenland, celui-ci n’avait pas perdu une partie importante de sa couverture glacière il y a 125 000 ans environ, alors que la température globale de la Terre devait être de 5° C plus élevée qu’aujourd’hui. Cette date correspond à la période interglaciaire nommée l’Eémien et, à ce moment là, le niveau des océans était plus élevé de 5 à 6 mètres, ce qui est trop pour une simple dilatation thermique.

Planète

Climatologie

Groenland et réchauffement climatique : l'ADN fossile parle !

actualité

11/07/2007