La première forme de pollution atmosphérique provient de sources de proximité comme les installations industrielles ou les véhicules. © Liubov Furs, fotolia

Planète

Quels sont les différents types de pollutions atmosphériques ?

Question/RéponseClassé sous :Pollution , polluant atmosphérique , CO2

En octobre 2017, une étude accablante publiée dans la revue The Lancet montrait qu'un décès sur six survenu en 2015 dans le monde était lié à la pollution, principalement de l'air, de l'eau et aussi sur les lieux de travail. Il existe trois types de pollution atmosphérique.

Interview 1/5 : la pollution de l'air est omniprésente  Nous sommes en permanence confrontés à une menace invisible et insidieuse : la pollution atmosphérique. Philippe Hubert, directeur des risques chroniques de l’Ineris (Institut national de l'environnement industriel et des risques), nous en explique les causes et nous décrit les normes en matière de pollution de l’air. 

On distingue souvent la pollution atmosphérique à l'échelle locale, la pollution à l'échelle régionale et la pollution à l'échelle globale.

La pollution atmosphérique locale

La première forme de pollution atmosphérique provient de sources de proximité comme les installations industrielles ou les véhicules. Les polluants les plus caractéristiques de cette échelle d'impact sont :

La pollution atmosphérique régionale

La seconde forme de pollution résulte de phénomènes physico-chimiques plus ou moins complexes à l'origine de la formation dans l'atmosphère de polluants dits « secondaires » à partir de polluants dits « primaires » (notamment ceux cités précédemment) ; un exemple important de tels polluants « secondaires » est l'ozone (O3). Cette forme de pollution est dite « régionale » car l'échelle du territoire affectée par ces phénomènes est large (par exemple tout le Bassin parisien).

La pollution atmosphérique globale

La dernière forme de pollution concerne les substances impliquées dans les phénomènes de changements climatiques (les « gaz à effet de serre » et, en particulier, le CO2).

La réglementation définit, pour certains indicateurs de la pollution, des concentrations de référence, pour guider l'action des pouvoirs publics.

Pour en savoir plus, consultez le dossier complet sur la pollution atmosphérique.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi