Cela vous intéressera aussi

Par son impact sur l'environnement, la bouteille plastiqueplastique est considérée comme un produit polluant fabriqué à partir de composants nocifs pour la santé. Depuis plusieurs années, la bouteille végétale est mise en place, devenant l'objet de débats.

La composition de la bouteille végétale

La bouteille végétale est composée de produits naturels comme l'amidon (de maïsmaïs ou de pomme de terrepomme de terre) et l'eau. Elle contient également du polyéthylène téréphtalate et se transforme ensuite en biomasse ou en biogazbiogaz. Parfois, elle peut être constituée d'éthylèneéthylène glycol (dérivé de la mélasse de sucresucre de canne à sucre). D'autres, comme celles de la marque Brita, sont en bioplastique (100 % végétal et sans OGM), fabriquées à partir de betterave ou de maïs. Elles sont parfois fabriquées en acide polylactiqueacide polylactique. La bouteille végétale se désagrège petit à petit dans la nature.

Bouteille végétale : réellement écologique ?

BiodégradableBiodégradable, la bouteille végétale est également recyclable et compostable. Elle ne contient pas de bisphénol Abisphénol A et ne consomme pas de ressources pétrolières fossilesfossiles non renouvelables. Elle permet de limiter les émissions de CO2 et a un réel impact sur l'environnement. On parle même d'« éco-emballage ». Cependant, une marque de bouteille d'eau a profité du filonfilon de la bouteille végétale, et il s'est avéré que la bouteille d'eau était loin d'être écologique. La bouteille végétale en est encore à ses débuts.

Pense-bête : un documentaire (HomoHomo Toxicus) s'intéresse aux divers produits chimiques que l'on retrouve dans le corps.