Les cycles des lemmings ont commencé à s'estomper depuis le dernier grand pic de 1998, la remontée de 2004 ne revêtant que le caractère d'une année intermédiaire. Il aura fallu patienter jusqu'en 2011 avant d'assister à un retour des chouettes harfangs.

Le retour des harfangs des neiges s'est opéré à la faveur de densités de rongeurs juste suffisantes pour y attirer deux couples dont les femelles, baptisées Aput et Biina, ont pu être capturées. D'évidence, seule Biina a pu mener à terme la nidification avec un jeune suivi jusqu'au stade de l'envol, alors qu'Aput avait déserté les lieux dès fin juillet pour errer dans les fjordsfjords, où nous avons perdu sa trace quelques semaines plus tard.

Les femelles qui couvent sont régulièrement ravitaillées en lemmings par le mâle. © Frank Vassen, CC by 2.0
Les femelles qui couvent sont régulièrement ravitaillées en lemmings par le mâle. © Frank Vassen, CC by 2.0

En longeant la côte est du Groenland vers le sud, Biina a suivi la route déjà empruntée par Uppik, avant de s'engager dans la traversée de la mer du Labrador. Sa dernière localisation a été datée du 8 novembre, alors qu'elle devait déjà être en vue des côtes canadiennes. Là aussi, difficile de savoir ce qui s'est passé au cours de son périple dans le Grand Nord, une noyade étant l'hypothèse la plus plausible.