Planète

Pélobate cultripède

DéfinitionClassé sous :zoologie , anoure , amphibien
Photo d'un pélobate cultripède. © Jean-Laurent Hentz - licence Creative Commons Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 1.0 générique

Pélobate cultripède – Pelobates cultripes (Cuvier 1829)

  • Ordre : Anoures    
  • Famille Pelobatidae
  • Taille : 7/9 cm    
  • Longévité : 10/15 ans

Statut de conservation IUCN : NT Quasi menacé

Description

Le pélobate cultripède, ou pélobate à couteaux, possède une robe jaune verdâtre tachée de brun, dont les motifs varient selon les individus. La face ventrale est de couleur crème. Son museau est court et ses yeux sont saillants. La pupille est verticale et l'iris est d'une teinte mordorée. L'amphibien se distingue particulièrement par la présence d'éperons métatarsiens sombres sur les pattes postérieures qui sont également appelés « couteaux », et qui lui permettent de creuser le sol pour s'y enfouir.

Habitat

L'espèce est endémique du sud-ouest de l'Europe, principalement sur le pourtour méditerranéen en France, dans l'ouest, et dans la péninsule ibérique jusqu'à 1.700 mètres d'altitude. Le biotope dans lequel il évolue, est le plus fréquemment situé sur un sol sableux planté de végétation éparse.

Comportement

Le pélobate cultripède a des mœurs nocturnes. En cas de menace, il gonfle son corps pour paraître plus gros à son agresseur. Le jour, il reste caché sous le sol.

Régime alimentaire

Le régime est principalement constitué d'Invertébrés : insectes et vers, mais il peut y entrer également des Amphibiens et même des petits Mammifères.

Reproduction

L'animal ne se reproduit qu'une seule fois par an, de fin février à début mai. Les têtards passent l'hiver dans l'eau et ne se métamorphosent qu'à la fin du printemps. Ceux-ci peuvent atteindre plus de 10 centimètres de long. La maturité sexuelle semble être atteinte au terme de deux ans. L'espèce est difficile à étudier car elle vit enfouie sous le sable la plupart du temps, et parfois jusqu'à plus d'un mètre de profondeur.

Cri

Le chant du mâle rappelle le gloussement de la poule.

Menaces

L'espèce est menacée par la perte de ses habitats terrestres et aquatiques, du fait de l'urbanisation massive du littoral. Le pélobate cultripède fait partie de la liste des espèces protégées au tire des articles L411-1 et 2 du Code de l'environnement français. Ce dernier rappelle que la destruction ou l'enlèvement des œufs ou du nid, la destruction, la mutilation, la capture ou la naturalisation des spécimens sont formellement interdits.

Cela vous intéressera aussi