Cela vous intéressera aussi

La carbonisation correspond à la transformation de matièresmatières organiques, comme le boisbois ou les os, en charbon.

Également appelée carbonification ou houillification, cette transformation peut se faire de manière artificielle sous l'effet de la chaleurchaleur, ou de manière naturelle sur les restes d'un organisme non putréfié (majoritairement des végétaux).

La carbonisation des débris végétaux

En l'absence d'oxygèneoxygène, ce qui cause un arrêt de la putréfaction, des bactériesbactéries anaérobies tendent à prélever des atomesatomes d'oxygène hors des moléculesmolécules organiques. Progressivement, ces êtres unicellulaires concentrent donc les atomes de carbonecarbone, ce qui explique que les résidus végétaux se transforment en tourbe (jusqu'à 50 % de carbone), puis en lignitelignite (65 à 75 % de carbone), en houillehouille (80 à 90 % de carbone) et enfin en anthracite (92 à 95 % de carbone).