L'arbre à perruques. © J.G in S.F, Flickr CC by nc-nd 2.0

Planète

Arbre à perruques

DéfinitionClassé sous :botanique , arbre , arbuste

L'arbre à perruques est en fait un grand arbuste buissonnant et mesurant 3 à 5 m de hauteur et dont les inflorescences offrent, à maturité, un spectaculaire aspect plumeux, d'où son nom.

Cotinus coggygria. © Gery Singer, Flickr CC by nc-sa 2.0

Appellations 

L'arbre à perruques (Cotinus coggygria) fait partie de la famille des anacardiacées et se nomme également « fustet » ou « sumac-fustet ».

Description botanique de l'arbre à perruques

Le port de cette espèce est touffu, large, irrégulier et aux branches noueuses et divergentes. Son écorce est brun jaune et a tendance à se fissurer avec l'âge. Son feuillage caduc est pourpre ou vert virant au jaune puis pourpre en automne. De fin juin à fin septembre, cet arbre donne des fleurs roses ou rouges avec des pannicules se présentant sous la forme de vraies boules soyeuses et durables. En fin d'été, ses petits fruits secs se dispersent sur les inflorescences.

Feuilles de l'arbre à perruques. © DancesWithFlowers, Flickr CC by nc-sa 2.0

Origines 

L'arbre à perruques provient de Chine, d'Amérique et du sud de l'Europe. En France, il se développe surtout dans les basses montagnes du sud-est des Alpes et du Massif central.

Exigences culturales de l'arbre à perruques

Cette espèce apprécie les terres chaudes et sèches, de préférence calcaires. Elle redoute les terrains détrempés où elle peut dépérir. Il lui faut du soleil.

Utilisation

L'arbre à perruques est très apprécié pour ses qualités ornementales.

Auteur : Michel Caron

Cela vous intéressera aussi