Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le secret des ailes d’insecte Les veines parcourant les ailes de criquets pèlerins constitueraient de bons renforts pour limnull

Tout le monde connaît l’araignée d’eau, qui semble marcher à la surface de l'eau grâce à la tension superficielle. Mais un coléoptèrecoléoptère australien est lui capable de marcher... sous la surface de l'eau, comme s'il s'agissait d'une simple plaque de verre. C'est tout à fait par hasard que John Gould, biologiste à l'Université de Newcastle, à Callaghan en Australie, a remarqué ce curieux manège alors qu'il cherchait des têtardstêtards dans un étang. « Au début, j'ai cru que c'était un insecteinsecte qui était tombé à l'eau et nageait à la surface, raconte le chercher au site Science News. Mais j'ai ensuite réalisé qu'il était à l'envers et sous la surface de l'eau ».

Mystère ! Cet insecte marche à l'envers sous la surface de l'eau. © John Gould

« C'est la première fois que l'on observe cette faculté chez un insecte aquatique », atteste le scientifique dans une étude parue dans Ethology. Ce comportement n'avait pour l'instant été observé que chez un escargot d'eau (Sorbeoconcha physidae), qui utilise du mucusmucus entre son corps et l'eau pour glisser sous la surface. Pour évoluer de cette façon, le scarabée piège une bulle d'airair sous son abdomenabdomen, qui le plaque contre la surface. « Le mécanisme est similaire à celui des araignées d'eau, mais la force s'exerce ici de manière ascendante », détaille John Gould dans son article. La bulle d'air permettrait également à l'insecte de respirer sous l'eau. Reste à savoir à quoi peut bien servir cette faculté étonnante que même Jésus-Christ n'avait pas expérimentée.