Le koala est probablement déjà une espèce « fonctionnellement éteinte »

Classé sous :animaux , koala , Australie

La menace de l'extinction, telle une épée de Damoclès, égratigne déjà le koala. Le nounours australien pourrait d'ores et déjà être une espèce « fonctionnellement éteinte » dans l'ensemble du pays, c'est-à-dire que sa population s'est tellement amenuisée qu'elle est incapable de se reproduire ou de remplir son rôle dans l'écosystème, d'après l'ONG Australian Koala Foundation (AFK). La population de koalas sauvages ne dépasserait pas les 80.000 individus, soit moins de 1 % de son niveau historique qui s'élevait à 10 millions, avant qu'ils ne soient massacrés pour le commerce de leur fourrure au début du XXème siècle.

L'Australian Koala Foundation lance un appel au gouvernement australien et aux élus locaux représentant 128 territoires couvrant l'aire de répartition des koalas. Dans 41 de ces zones, les koalas sont devenus introuvables, « éteints », assène l'ONG dans un communiqué. 26 de ces territoires abritent moins de 100 koalas, 46 en comptabilisent entre 500 et 1.000, et seuls 15 d'entre eux hébergent plus de 1.000 spécimens. Avant tout menacé par la perte de son habitat (déforestation), mais aussi par les maladies et les effets du changement climatique (vagues de chaleur et sécheresse), le koala qui se nourrit presque exclusivement d'eucalyptus, est classé comme vulnérable sur la liste rouge de l'UICN. Protéger l'habitat naturel des koalas est la principale solution pour sauvegarder l'espèce, rappelle l'ONG.

Le koala est un marsupial endémique de l'Australie, particulièrement vulnérable à la réduction de son habitat (les forêts d'eucalyptus), aux maladies et aux températures extrêmes. © CC0