Planète

Origine de l'homme : découverte d'anthropoïdes de 37 millions d'années

ActualitéClassé sous :zoologie , anthropoïdes , dents

Les dents et mâchoires fossiles de deux nouvelles espèces de primates, ressemblant à de petits singes et ayant vécu il y a 37 millions d'années, ont été mises à jour dans d'anciens sédiments du désert Egyptien.

Dessin de l'Amphipithecus, primate fossile, âgé de 40 millions d'années, découvert au Myanmar (Birmanie) et apparenté aux singes anthropoïdes.

La découverte établit fermement que l'ancêtre commun des anthropoïdes vivants, incluant les singes et les humains, est apparu en Afrique et que le groupe connaissait déjà, en ces temps reculés, des ramifications en de nombreuses espèces. Une des deux espèces aurait été nocturne, premier exemple d'un anthropoïde primitif nocturne.

Ces espèces ont été dénommées Biretia fayumensis et Biretia megalopsis. Les fossiles avaient été découverts sur un site dénommé Birket Qarun Locality 2 (BQ-2), situé à environ 100 kilomètres du Caire, dans le désert de Fayum. "BQ-2 et les localités avoisinantes présentent un énorme potentiel" déclare Erik Seiffert, de l'Université d'Oxford, principal auteur de l'article sur le sujet, paru dans la revue Science du 14 octobre 2005. D'autres informations relatives à l'évolution des premiers anthropoïdes seront probablement extraites de ce site durant les années à venir, selon les chercheurs.

Les fossiles des nouvelles espèces découvertes consistent en de petites dents et mâchoires. De leurs caractéristiques, les chercheurs ont déduit que Biretia megalopsis devait avoir de très grands yeux, et donc être un animal nocturne. La vie nocturne de Biretia représenterait une inversion évolutionnaire à partir d'un ancêtre diurne.

La découverte permet de combler un vide entre les anthropoïdes plus récents, d'une part, et les anthropoïdes actuellement considérés comme les plus anciens, d'autre part, ceux ayant vécu il y a 45 millions d'années, dénommés Algeripithecus, dont quelques dents seulement ont été trouvées, en Algérie. La découverte suggère en outre qu'un primate africain vieux de 57 millions d'années, dénommé Altiatlasius, pourrait être le plus ancien ancêtre anthropoïde.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi