Planète

Les méduses sont-elles vraiment en train d'envahir les mers ?

ActualitéClassé sous :zoologie , méduse , méduse géante

-

Les méduses envahissent-elles les mers ? Ces dernières années, de nombreux cas de prolifération de méduses ont été recensés et rapportés dans les médias. Si bien que l'idée d'une augmentation s'est ancrée dans les esprits. Mais une étude a récemment suggéré que la quantité de méduses évoluait de façon cyclique, et qu'il n'y avait finalement pas d'augmentation significative sur le long terme.

Un bloom de méduses, observé sur les côtes de Nouvelle-Zélande. Bien qu'une tendance croissante dans les populations de méduses sur le long terme n'ait pas été trouvée, ces proliférations restent très impressionnantes. © Seacology
Un bloom de méduses, observé sur les côtes de Nouvelle-Zélande. Bien qu'une tendance croissante dans les populations de méduses sur le long terme n'ait pas été trouvée, ces proliférations restent très impressionnantes. © Seacology
 

Depuis 2005, les méduses géantes (Nemopilema nomurai) envahissent les côtes japonaises. Cette prolifération de méduses qui peuvent peser plus de 200 kg n'est pas passée inaperçue ! De tels mastodontes (jusqu'à 2 m de diamètre), sont une véritable plaie pour les pêcheurs. Avec leur poids, les méduses cassent les filets de pêche ou les bouchent. Ces méduses perturbent donc les pêcheurs, les douloureuses  piqûres de méduse les baigneurs, et peuvent même boucher les tuyaux qui pompent l'eau des océans pour refroidir les centrales électriques.

Ces proliférations se généralisent dans diverses régions du monde, si bien que les méduses pullulent à présent dans la mer du Nord, la mer Rouge, la mer Baltique et même le long des côtes azuréennes. Ces blooms de méduses (ou proliférations) rapportés par les médias ont ancré l'idée qu'il y avait une augmentation globale du nombre des méduses. Est-elle réelle, ou une illusion due au fait qu'aujourd'hui, avec Internet et la télévision câblée, les informations sont transmises plus facilement qu'avant ? Il se peut que ces proliférations aient toujours existé, mais que nous ne soyons informés que depuis peu.

Des scientifiques ont tenté de répondre à cette question. Publiée dans les Pnas, leur étude montre qu'il n'y a vraisemblablement aucune indication de l'augmentation des populations de méduses sur les 200 dernières années. En réalité, leur variation de densité est cyclique. Sur des périodes décennales, il y a des augmentations mais aussi des diminutions de populations.

Les méduses géantes (Nemopilema nomurai) prolifèrent sur les côtes japonaises. Elles sont une véritable plaie pour les pêcheurs, car elles peuvent casser ou boucher les filets. La méduse géante du Japon peut peser jusqu'à 220 kg et faire 2 m de diamètre. Sa piqûre est extrêmement douloureuse mais n'est pas très toxique pour l'Homme. © Dr. Shin-ichi Uye

Les méduses géantes (Nemopilema nomurai) prolifèrent sur les côtes japonaises. Elles sont une véritable plaie pour les pêcheurs, car elles peuvent casser ou boucher les filets. La méduse géante du Japon peut peser jusqu'à 220 kg et faire 2 m de diamètre. Sa piqûre est extrêmement douloureuse mais n'est pas très toxique pour l'Homme. © Dr. Shin-ichi Uye

La variation de densité des méduses serait cyclique

Les deux dernières grandes augmentations ont eu lieu dans les années 1990 et les années 2000. Ces périodes en particulier ont contribué à la perception actuelle de l'augmentation de l'abondance des méduses. La précédente augmentation avait eu lieu dans les années 1970, mais elle était passée presque inaperçue en raison d'un faible écho dans les médias.

Une très légère augmentation linéaire du nombre de méduses depuis les années 1970 a bien été remarquée. Sur toutes les périodes examinées, les épisodes de prolifération et de diminution des populations de méduses s'équilibrent. Les populations de méduses semblent subir de grandes variations dans le monde entier sur des périodes d'environ 20 ans.

Quel avenir pour les méduses ? 

Au cours de la prochaine décennie, il faudrait faire un suivi continu pour déterminer avec une bonne certitude statistique si la tendance croissante des populations de méduses après 1970 est un changement réel ou si elle fait partie d'un cycle. La perception actuelle d'une augmentation globale du nombre de méduses a été démontrée par quelques études de cas locales et régionales. Mais bien qu'il existe des zones où les populations de méduses ont augmenté, comme avec la méduse géante au Japon et dans certaines parties de la Méditerranée, il existe aussi des zones où le nombre de méduses est resté stable, a fluctué au cours des périodes décennales, ou a diminué au fil du temps.

Cette étude est la première à synthétiser toutes les connaissances actuelles sur la dynamique d'évolution des méduses. Pour Cathy H. Lucas, l'un des auteurs de l'article, « l'aspect important de notre travail est que nous avons fourni la ligne de base à long terme réalisée avec toutes les données scientifiques disponibles. Cela permettra aux scientifiques de construire et éventuellement de répéter ces analyses. Dans une décennie ou deux, ils pourront donc déterminer s'il y a eu une augmentation réelle du nombre de méduses. »

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi