Après une sortie en mer de 48 jours, le navire de l’Ocean Voyages Institute est rentré au port avec une prise de pas moins de 100 tonnes de déchets plastiques. © Ocean Voyages Institute

Planète

Record : 103 tonnes de déchets plastiques repêchés dans le Pacifique

ActualitéClassé sous :pollution plastique , océan Pacifique , vortex de déchets du Pacifique nord

Dans les océans du monde, il y aurait jusqu'à 150 millions de tonnes de plastique. Quelque 12,7 millions de tonnes de plus chaque année. Et ce sont à peine plus de 100 tonnes de ces déchets que l'Ocean Voyages Institute vient de récupérer. À peine, mais en même temps, un chiffre record pour une telle expédition en haute mer. Encourageant pour l'équipage qui a déjà repris la mer.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Suivez l’épopée étonnante du plastique dans l’océan  Chaque année, huit millions de tonnes de plastique sont rejetées en mer. Ce matériau évolue au gré des courants, est mangé par le plancton et les organismes marins, jusqu’à contaminer toute la chaîne alimentaire. L’expédition Tara Méditerranée étudie le phénomène. Découvrez en vidéo comment ces scientifiques traquent le plastique dans les océans. 

Le vortex de déchets du Pacifique nord -- celui que les anglophones appellent le Great Pacific garbage patch -- est également connu sous le surnom de continent plastique. Un triste surnom pour cette région qui est supposée contenir quelque 80.000 tonnes de déchets plastiques portés là par les courants marins. Mais bonne nouvelle, une expédition menée par l'Ocean Voyages Institute (États-Unis) vient d'y achever la plus grande opération de nettoyage en haute mer de l'histoire.

Le squelette d’une tortue prise au piège d’un filet de pêche. © Ocean Voyages Institute

En 48 jours et malgré la pandémie de Covid-19, l'équipage du S/V Kwai a récupéré 103 tonnes de déchets plastiques en tout genre. Mais surtout, des équipements de pêche et des filets « fantômes ». Plutôt inquiétant lorsque l'on sait à quel point ces déchets constituent une menace pour la biodiversité marine. D'ailleurs, les militants ont également repêché de nombreux squelettes de tortues, enroulés dans les filets.

Une goutte d’eau…

L'opération a été facilitée par des traceurs satellites spécialement conçus. Ces balises sont placées sur des filets par des navires participant volontairement à l'opération. Des drones, ainsi que des vigies, permettent à l'équipage du navire de repérer les déchets. Ils sont ensuite récupérés et placés dans des sacs industriels. Puis, ils sont stockés dans la soute du navire en attendant un recyclage ou une réutilisation appropriés une fois de retour au port.

Ocean Voyages Institute est déjà reparti en direction du vortex de déchets du Pacifique nord, pour une nouvelle mission de nettoyage qui doit cette fois durer 30 jours. Car même si un record vient d'être battu, les 100 tonnes retirées de l'océan ne représentent que peu de choses face aux quelque 12,7 millions de tonnes de déchets plastique que l'on soupçonne être rejetés à la mer chaque année.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !