Il arrive que des vagues nuageuses s'étalent à perte de vue, recouvrant totalement les vallées qui se retrouvent alors plongées dans la grisaille. Il s'agit d'une mer de nuages, un phénomène naturel grandiose qui se mérite !

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le fascinant monde des nuages Regardez passer les nuages : il en est de toutes les formes. Nous vous en montrons ici quelquenull

Pour avoir la chance d'admirer une mer de nuages, il faut grimper ! Ce panorama nuageux s'observe en altitude et il est donc nécessaire d'enfiler vos chaussures de randonnée et d'arpenter les chemins jusqu'à dépasser cette couche épaisse de grisaille. Une fois en altitude, la vue mérite une photo, ou encore mieux, un timelapse. Les photographes les plus avertis réalisent généralement une petite vidéo montrant le phénomène en accéléré : ce sont justement ces timelapses qui permettent vraiment de comprendre pourquoi on parle de « mer de nuages ».

Ils offrent la possibilité de voir le phénomène en mouvement, avec des vagues nuageuses qui ondulent, exactement comme la mer. Le sommet des montagnes perce ces vagues blanches, et elles ressemblent ainsi à de petites îles au milieu de l'océan.

Une inversion de températures à l'origine de la mer de nuages

Il s'agit en fait de nuages bas qui se forment lors de conditions anticycloniques avec peu de vent, et surtout, lors d'une inversion thermique. On parle d'inversion de températures lorsque les masses d'air chaud et froid sont inversées par rapport à la normale : l'air chaud est normalement en bas, près du sol, et l'air froid en altitude.

Mais, lorsqu'il y a inversion, l'air froid est piégé dans les vallées et l'air chaud est présent au niveau des reliefs. Il fait alors plus doux en montagne que dans la vallée en dessous. La différence de températures entre les deux peut atteindre 10 à 20 °C.

Cette bizarrerie de la nature peut se produire avec plusieurs situations météo différentes : lorsque le sol se refroidit rapidement lors d'une nuit dégagée, ce qui est courant en hiver, ou lorsqu'une masse d'air chaud remonte du sud et passe au-dessus de la couche d'air froid. Ce blocage de l'air froid et de la couche nuageuse dans les vallées peut durer quelques heures, quelques jours et parfois plusieurs semaines ! Les vallées sont alors coincées sous un temps gris et humide, et les zones montagneuses juste au-dessus bénéficient d'une belle ambiance lumineuse.

Les mers de nuages sont très courantes dans les massifs français

L'anticyclone plaque l'humidité au sol et comme il n'y a pas d'évaporation possible, cette humidité se sature et se condense : voilà comment se forment les nuages. Celle qui est au départ une simple fine couche nuageuse grossit au fil des heures, ou des jours, et devient alors une « mer » dont l'épaisseur peut atteindre 500 et 1 500 m.  

Les mers de nuages sont loin d'être rares, il faut juste se trouver en altitude lors des conditions météo adéquates. Elles peuvent être aperçues dans tous les massifs du monde ou presque. En France, elles sont très courantes en montagne, mais spécialement dans les Alpes, comme dans la vallée de Grenoble, dans le Massif central, comme autour des sommets du Pilat ou encore autour du viaduc de Millau, dans l'Aveyron.