Une ancasthater pourpre qui s'attaque à du corail. © Ryan McMinds, Creative Commons Attribution 2.0 Generic
Planète

Ces étoiles de mer sont capables de rentrer chez elles grâce à leur estomac

ActualitéClassé sous :Étoiles de mer , Acanthaster planci , Grande Barrière de Corail

[EN VIDÉO] L'étrange digestion de l'étoile de mer  Les étoiles de mer ont une toute petite bouche mais cela ne leur empêche pas de manger de grandes proies. Pour ce faire, elles ont développé une solution étonnante. Voici en vidéo un aperçu de leur repas. 

Dans les récifs coralliens situés entre l'Indonésie et l'Australie, une étoile de mer vorace est particulièrement redoutée. Si elle trouve de quoi se nourrir à proximité, elle se trouve une cachette le jour et fait des ravages à la nuit tombée.

Les étoiles de mer du genre Acanthaster sont particulièrement voraces. Dans les eaux indo-pacifiques où elles vivent, elles font des ravages dans les récifs coralliens. Elles sont invasives dans certaines régions d'Australie et du Japon, où l'on tente de les éradiquer. Leurs proies préférées sont les coraux du genre Acropora, des coraux durs les plus abondants dans les récifs.

En analysant une série de photos prises durant une invasion d'Acanthaster spp - ou acanthaster pourpre - en 2015, des biologistes marins australiens ont pu mettre en évidence un comportement jamais observé chez ces étoiles de mer.

Gros plan sur les épines de l'acanthaster pourpre, surnommée aussi « couronne d'épines ». © Morgan Pratchett

Festoyer la nuit puis rentrer dormir

Les scientifiques ont suivi quotidiennement 58 étoiles de mer, pendant une durée totale de 1.117 heures. Voilà ce qu'ils ont observé : en fin d'après-midi, les acanthasters quittent leur cachette pour rejoindre les récifs riches en Acropora desquels elles se nourrissent la nuit. Une fois repues, elles retournent vers leur abri au petit matin.

Pour se repérer, elles suivent les traces de leur festin, ce que les scientifiques appellent des « cicatrices alimentaires », laissées sur les coraux. Elles n'adoptent ce comportement que lorsque les Acropora sont abondants dans leur voisinage (à environ un mètre de leur cachette). Les scientifiques ont  en effet observé que si le récif corallien dans lequel les acanthasters se trouvent est composé d'au moins 33 % de coraux Acropora, plus de la moitié d'entre elles adoptent ce comportement.

En revanche si le récif est pauvre en Acropora, les étoiles de mer quittent leur abri et errent sans y retourner, sûrement à la recherche d'un meilleur endroit pour festoyer. « Quand les populations d'Acropora diminuent, l'étoile de mer ne rentre pas à la maison. Ce comportement est directement lié à l'abondance locale d'Acropora », explique Morgan Pratchett, directeur de l'étude, dans un communiqué de presse.

Les récifs coralliens en bonne santé attirent donc ces étoiles de mer, qui restent jusqu'à ce qu'elles n'aient plus rien à se mettre sous la dent. Ces invasions d'étoiles de mer causent de sérieux dégâts dans les récifs coralliens déjà fragiles.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !