Ce sont nos cousins. Ils disparaissent à cause de nous. Déforestations et braconnage les conduisent inéluctablement à l'extinction si nous ne faisons rien. Pourtant, quelques petites choses nous sont possibles. Faites-le savoir avec nos fonds d'écran, un T-shirt ou une e-card.
Cela vous intéressera aussi

On peut tuer des orangs-outans avec du rouge à lèvre ou une barre chocolatée. En prime, on fabrique de la même manière des désertsdéserts à des centaines de milliers de kilomètres de nos supermarchés. Le monde est ainsi fait, aujourd'hui. Futura-Sciences a expliqué plusieurs fois le désastre de l'exploitation insensée du palmier à huile. Utilisée dans les cosmétiques et dans d'innombrables produits de l'agroalimentaire, voire dans les biocarburantsbiocarburants, cette huile rapporte beaucoup d'argentargent à plusieurs pays et un peu aux paysans qui font pousser les arbresarbres.

Mais cette production les contraint surtout à raser les forêts, donc à brûler le patrimoine des générations suivantes. Déjà, l'Indonésie a perdu 80% de ses forêts, comme nous l'a rappelé la primatologue Emanuelle Gründmann, et le climatclimat local a commencé à changer, comme le soulignait Sylvain Angerand.

Faites circuler nos cartes virtuelles. © Futura-Sciences

Faites circuler nos cartes virtuelles. © Futura-Sciences

Arborer un gorille

Dans la forêt indonésienne, il y a les orangs-outans. Ces grands singes périssent en même temps que leur habitat. Une espèceespèce peut difficilement s'acclimater à un autre environnement en quelques décennies. Dans le même mouvementmouvement, c'est toute la population animale et végétale de la forêt qui vient s'inscrire sur les listes rouges à la rubrique « espèce en danger » ou « disparue ».

En Afrique s'ajoute le commerce de la viande de brousse. L'urbanisation massive offre une clientèle importante, qui préfère souvent les animaux sauvages plutôt ceux de l'élevage. Un énorme trafic s'est mis en place et le braconnage représente des prises bien plus nombreuses que la chasse pour l'alimentation des populations locales. ChimpanzésChimpanzés et gorilles font partie des espèces consommées.

Comme l'explique Emmanuelle Gründmann dans son dossier sur les gorilles, l'importance de la protection des grands singes déborde largement la question de la biodiversitébiodiversité. Elle renvoie à celle notre rapport à la nature et à la manière dont les générations suivantes devront le gérer.

Pour afficher la conviction que ces disparitions annoncées ne sont pas à prendre à la légère, on peut augmenter la surface portante du message en l'étalant sur les écrans et même sur notre propre corps. Faites-un tour parmi ce qu'il est convenu d'appeler les goodies et vous trouverez des fonds d'écran, des e-cards et même, en prévision des beaux jours, des T-shirts avec un gorillegorille en figure de proue.