Planète

La primatologue Emmanuelle Grundmann nous parle des grands singes

ActualitéClassé sous :zoologie , développement durable , grand singe

-

Depuis des années, elle se bat pour la survie des grands singes, aujourd'hui gravement hypothéquée. Emmanuelle Grundmann s'invite à Futura-Sciences pour une Carte blanche, pour une discussion en ligne dans nos forums et pour un tchat. A voir absolument.

Un ourang-outan photographié à Sumatra. Son espèce vit très bien, sauf quand la forêt dans laquelle elle vit disparaît. © Cyril Ruoso

Que connaît-on des grands singes, c'est-à-dire les chimpanzés, les bonobos, les gorilles et les ourangs-outans ? Peu de choses finalement car longtemps ces animaux ont été étudiés dans les zoos ou les laboratoires plutôt que chez eux. Depuis une cinquantaine d'années, les travaux d'éthologie sur le terrain se sont multipliés et on a même découvert que bien d'autres animaux fabriquent des outils. Toutes ces études ont montré une étendue de comportements étonnante, avec, pour un certain nombre d'entre eux, des différences entre groupes et une transmission à la génération suivante, ce qui correspond à la définition de la culture.

Aujourd'hui, les scientifiques se posent encore d'innombrables questions. Mais l'une d'elles prime sur les autres : ces animaux survivront-ils ? Décimées par les déforestations et par la chasse, les populations de grands singes sont en recul partout et l'espoir de sauver leur habitat naturel est mince.

Emmanuelle Grundmann, spécialiste des primates, a quitté les sentiers balisés de la recherche institutionnelle pour se battre. Depuis des années, elle parcourt la planète, parfois avec Cyril Ruoso, photographe, pour travailler avec des ONG, comme Ikamaperu ou Awely. Elle a rédigé de nombreux ouvrages, notamment L'homme est un singe comme les autres et Les espèces menacées.

L'heure est venue de les sauver

Avec ténacité, elle dénonce le drame de la déforestation mais aussi l'impact de nos modes de vie. Le commerce de bois tropicaux perdure, tout comme la scandaleuse  hyper-exploitation de l'huile de palme, qui conduit à raser les forêts, notamment en Indonésie, avec pour seule finalité la fabrication de chips ou de barres chocolatées.

A l'occasion de la Fête de la science, Emmanuelle Grundmann posera momentanément ses bagages à Futura-Sciences du 16 au 30 novembre pour répondre aux visiteurs du forum. Elle reviendra le 7 décembre pour un tchat en direct de 18 à 19 heures. Avant cela, retrouvez sa Carte blanche où elle fait le point sur les menaces qui pèsent sur ces grands singes et sur leurs habitats.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi