Planète

Marée noire : un dispersant proche de la composition du chocolat

ActualitéClassé sous :développement durable , catastrophe pétrolière , Deep Water Horizon

Chaque catastrophe pétrolière s'accompagne d'images de marées noires et d'oiseaux mazoutés. Cette situation pourrait s'améliorer grâce au développement d'un nouveau dispersant supprimant les capacités adhésives des gouttelettes de pétrole. Étonnamment, ses ingrédients sont aussi utilisés pour fabriquer du chocolat, des glaces ou de célèbres pâtes à tartiner.

Les oiseaux mazoutés après une marée noire, comme ici en Crimée, sont recueillis par des associations mais tous ne peuvent pas être nettoyés et sauvés. © Igor Golubenkov/Saving Taman/Marinephotobank, CC by 2.0

L'explosion de la plateforme Deep Water Horizon, les naufrages de l'Exxon Valdez ou de l'Amoco Cadiz ont tous un point en commun : ils sont à la base de catastrophes pétrolières ayant engendré des émissions massives de pétrole brut dans l'environnement. Le drame de Deep Water aurait libéré à lui seul 680.000 tonnes d'hydrocarbures dans le golfe du Mexique en 2010. Les marées noires qui ont suivi ont causé de nombreux dommages à la flore et à la faune. Les images d'oiseaux mazoutés s'échouant sur des plages ne manquent pas.  

Des dispersants sont souvent utilisés pour fragmenter les nappes de pétrole en une multitude de petites gouttelettes pouvant descendre dans la colonne d'eau. Les hydrocarbures deviennent ainsi moins sensibles aux actions des vents tout en étant plus facilement dégradables par des bactéries compétentes. Cependant, ces produits n'empêchent pas le pétrole de coller et donc de s'agglutiner sur le pelage ou le plumage d'organismes aquatiques. Par ailleurs, certaines substances, paradoxalement composées de dérivés pétroliers, pourraient provoquer des hémorragies internes chez ces mêmes animaux, ce qui n'arrange rien à la situation.

Face à ce constat, de nombreuses institutions tentent de trouver de nouvelles formulations de dispersants efficaces et surtout respectueux de l'environnement. Une équipe de l'University of Southern Mississippi dirigée par Lisa Kemp semble y être parvenue. Cette annonce a été faite lors du 244th National Meeting and Exposition of the American Chemical Society (ACS). Étonnamment, des ingrédients de la recette miracle se retrouvent également dans la composition du chocolat, de pâtes à tartiner ou dans certaines glaces !

Cet Hercules C-130 de l'armée américaine largue des dispersants sur du pétrole libéré lors de la catastrophe de Deep Water Horizon. © Adrian Cadiz, Wikimedia common, DP

Cet Hercules C-130 de l'armée américaine largue des dispersants sur du pétrole libéré lors de la catastrophe de Deep Water Horizon. © Adrian Cadiz, Wikimedia common, DP

Marée noire : un dispersant inspiré d’un détergent

Un robot a été utilisé pour assembler de nombreuses substances chimiques jusqu'à obtenir le dispersant souhaité. Sa composition exacte n'est pas connue, mais elle inclut notamment de la cellulose, une fibre végétale et de la lécithine de soja, un émulsifiant couramment exploité dans l'industrie alimentaire. Aucun produit dérivé du pétrole n'a été employé. 

L'équipe a souhaité développer un dispersant fonctionnant à la manière des détergents utilisés pour laver le linge. Une fois les graisses extraites des vêtements, elles sont enfermées afin d'éviter toute fixation ultérieure. D'une manière identique, les gouttelettes formées lors de l'épandage du nouveau produit de lutte perdent leur pouvoir adhésif. Concrètement, et selon les dires de Lisa Kemp, des oiseaux pourraient se poser sur le pétrole traité puis redécoller, plonger ou nager sans aucun problème. Pour rappel, près de 225.000 oiseaux ont péri lors du naufrage de l'Exxon Valdez en 1989.

Le produit devrait bientôt être testé sur le terrain afin de recevoir sa certification. Dernier petit détail, mais qui a son importance : tous les ingrédients requis sont couramment fabriqués en grandes quantités et facilement accessibles. La production du dispersant pourrait donc être rapide en cas de marée noire et surtout peu coûteuse !

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi