Planète

En bref : la plus grande réserve mondiale de ciel étoilé est canadienne

ActualitéClassé sous :développement durable , aurore boréale , parc national Wood Buffalo

La Royal Astronomical Society of Canada a décerné la mention de Dark-Sky Preserve au parc national Wood Buffalo, au Canada. Cela fait du parc la plus grande réserve mondiale de ciel étoilé, et une destination de choix pour fuir la pollution lumineuse.

Une aurore boréale brille au-dessus de Bear Lake, près de la base de l'US Air Force d'Eielson, en Alaska. Le parc canadien Wood Buffalo est devenu la plus grande réserve mondiale de ciel étoilé, et permettra au visiteur de profiter pleinement de ce type de phénomène. © Joshua Strang, Wikimedia Commons, DP

Le grand parc canadien Wood Buffalo, qui s'étend de l'Alberta aux Territoires du Nord-Ouest, a été déclaré plus grande réserve mondiale de ciel étoilé par la Royal Astronomical Society of Canada au début du mois. Le but de cet organisme : protéger l'environnement nocturne des effets de la pollution lumineuse. Si la lumière artificielle émanant des métropoles empêche l'observation des étoiles, elle est également jugée responsable de la destruction des écosystèmes et du gaspillage d'énergie. Elle aurait aussi des effets néfastes sur la santé, selon l'International Dark-Sky Association.

La mention Dark-Sky Preserve (réserve de ciel étoilé) permettra de limiter la luminosité, en durée et en volume, mais aussi de contrôler la couleur de la lumière artificielle pour en minimiser l'impact sur le ciel nocturne et sur la faune locale (d'importantes populations de chauves-souris, d'engoulevents et de hiboux ont élu domicile dans le parc). En l'absence de ces lumières artificielles, les visiteurs pourront pleinement profiter des aurores boréales, uniquement visibles dans des conditions d'obscurité totale.

La pollution lumineuse troublerait le rythme circadien, causant troubles du sommeil, dépression, cancers et autres maladies cardiovasculaires, selon l'International Dark-Sky Association. L'exposition prolongée à la lumière dégagée par les lampadaires et les immeubles serait aussi responsable de la baisse de l'acuité visuelle. Le parc national de Wood Buffalo est déjà protégé par l'Unesco pour la richesse de sa biodiversité. Le parc abrite en outre la plus grande population nord-américaine de bisons.

Cela vous intéressera aussi