Planète

En bref : Monsanto ne cultivera pas de nouveaux OGM en Europe

ActualitéClassé sous :développement durable , OGM , Monsanto

Le groupe Monsanto cultive déjà du maïs OGM MON 810 en Europe. Bien que les cultures soient interdites en Allemagne, en France et en Italie, elles sont grandement développées en Espagne et au Portugal. Seul ce maïs continuera à être cultivé, puisque Monsanto retire toutes ses autres demandes.

Le maïs MON 810 est une variété génétiquement modifiée produite par le groupe Monsanto. Elle est capable de résister à la pyrale du maïs. © Pratheepps, Wikipédia, cc by sa 2.5

Le 18 juillet 2013, le groupe Monsanto annonçait qu'il abandonnait toutes ses demandes d'autorisation de culture d'OGM dans l'Union européenne, à l'exception du maïs MON 810, cultivé principalement en Espagne et au Portugal. Dans un communiqué de presse, le groupe annonce que « l'entreprise va concentrer tout son effort d'une part aux autorisations d'importation de cultures biotechnologiques dans l'Union européenne, et d'autre part à la croissance de ses activités de semences conventionnelles dans cette région ».

L'annulation des demandes concerne une betterave à sucre, trois semences de maïs et une de soja. Bien que seul le maïs MON 810 reste en culture en Europe, il ne faut pas pour autant s'attendre à voir disparaître les OGM du marché européen. L'importation des OGM est un marché lucratif sur le Vieux Continent, car celui-ci ne produit pas assez de légumineuses pour le bétail. Le groupe Monsanto se bat toujours pour obtenir un maximum d'autorisations d'importation d'OGM, et ce notamment pour satisfaire la demande en protéines végétales pour les troupeaux.

Par ailleurs, dans son communiqué, le groupe Monsanto annonce qu'il compte renforcer pour la prochaine décennie le développement des « semences conventionnelles au niveau de l'amélioration génétique et de la production des semences ». Il annonce de plus que l'investissement industriel sera de l'ordre de 300 millions de dollars. L'opinion publique en Europe est majoritairement contre le développement des cultures OGM, ainsi le groupe n'a d'autres choix que de diversifier son influence sur le continent.

Cela vous intéressera aussi